/sports/hockey/canadien
Navigation

«Il faut oublier ça» –Corey Perry

SÉRIES : Golden Knights vs Canadiens
Photo Martin Chevalier Corey Perry s’est fait menaçant en bourdonnant autour de la cage de Robin Lehner.

Coup d'oeil sur cet article

Corey Perry a dicté le jeu en fond de territoire, surtout en première période. Malgré ses 36 ans, il restait très actif en échec-avant aux côtés d’Eric Staal et de Joel Armia. S’il se disait heureux de l’effort de son équipe, Perry a évidemment moins aimé le résultat final. Mais il demeurait toujours aussi calme après ce premier revers en cinq présences en prolongation pour le CH en séries.

« Il faut oublier ça. On doit prendre les éléments positifs et continuer à travailler dans ce sens. J’ai aimé la manière dont on a joué dès le début du match. C’était notre jeu. On était rapides, on fonçait sur la rondelle. Si on continue sur le même chemin, on va continuer de les déstabiliser. »

– Corey Perry


Il y avait un sujet délicat après la rencontre, celui du travail des arbitres, Chris Lee et Dan O’Rourke. Corey Perry a probablement offert la meilleure réponse sans y répondre. « Je ne peux rien dire. » Paul Byron, lui, a développé un petit peu plus sa pensée.

« Ce n’est pas de notre contrôle, il n’y a rien qu’on peut faire pour ça. Les arbitres voient ce qu’ils voient. On continue notre travail, on continue de jouer. Je trouve qu’on a joué une meilleure rencontre qu’au dernier match. »

– Paul Byron


Joel Edmundson a dit qu’il savait que les Golden Knights étaient pour changer de gardien depuis la fin du troisième match. Byron, quant à lui, ne croit pas que l’entrée en scène de Robin Lehner a réellement changé le match.

« Je ne sais pas trop. On a exercé la même pression. On garde le même plan tous les matchs. Ils ont deux bons gardiens. On doit travailler de la même façon. On doit générer plus de chances, décocher plus de rondelles vers le but et trouver des façons de marquer. »

– Paul Byron