/sports/hockey/canadien
Navigation

Les cinq cartes du match

Les cinq cartes du match
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

À Vegas, la ville du vice, il y a des cartes chanceuses, mais aussi de mauvaises cartes. Le Journal vous propose un résumé de ce troisième match en ressortant cinq joueurs qui ont joué des rôles déterminants. 

• À lire aussi: Les Golden Knights égalisent la série

La combinaison gagnante de ce quatrième match est le 14, le 22, le 61, le 90 et le 94.

14 | Nick Suzuki

Les cinq cartes du match
Photo AFP

Mis à part des punitions mineures doubles à Shea Weber et Tomas Nosek, Dan O’Rourke et Chris Lee n’avaient toujours pas sévi lorsqu’ils ont décerné une punition à Nick Suzuki dans la 17e minute de la deuxième période. Une punition pour avoir accroché, tirée par les cheveux étant donné les infractions beaucoup plus graves et flagrantes sur lesquelles les deux zébrés avaient fermé les yeux. Le jeune ontarien s’est vengé de la belle façon en préparant le but de Paul Byron à l’aide d’un superbe relais, quelques instants après être sorti du cachot.

22 | Cole Caufield

Les cinq cartes du match
Photo Martin Chevalier

La recrue du Canadien a connu un autre fort match. Il a mis Robin Lehner à l’épreuve à plusieurs occasions. Contrairement à vendredi soir, il n’a pas été en mesure de profiter d’une échappée qui lui a été offerte. Cette fois, il a tenté de déjouer le gardien des Golden Knights entre les jambières. L’arrêt de Lehner a permis aux Golden Knights de demeurer dans le match.

61 | Mark Stone

Les cinq cartes du match
Photo Martin Chevalier

Mark Stone est invisible depuis le début de cette série. Hier soir, le capitaine des Golden Knights n’a même pas obtenu de tir au but. En fait, c’est à peine s’il a créé de l’attaque lorsqu’il était en possession de la rondelle. Si les Golden Knights souhaitent renverser la vapeur dans cette série, ils devront inévitablement miser sur le réveil de ses gros canons. Les deux premiers trios des Knights n’ont toujours pas touché la cible. Max Pacioretty et William Karlsson en sont deux autres dont l’effort laisse à désirer. Au moins, l’ancien capitaine du Canadien a fait le gros du travail sur le but gagnant de Nicolas Roy.

90 | Robin Lehner

Les cinq cartes du match
Photo Martin Chevalier

On s’en doutait depuis que Marc-André Fleury a commis sa bourde en fin de troisième période, vendredi soir. Pour ce quatrième match, Peter DeBoer a choisi de faire confiance à Robin Lehner pour défendre la cage de sa formation. Il s’agissait d’un deuxième départ pour le Suédois au cours de ces séries, un premier depuis le 30 mai au Colorado. Solide devant son filet, le gardien de 29 ans n’a rien à se reprocher. Il a fallu un tir parfait de Paul Byron, en échappée, pour le déjouer.

94 | Corey Perry

Les cinq cartes du match
Photo Martin Chevalier

On semble se répéter de match en match, mais le vétéran est une véritable bougie d’allumage pour ses coéquipiers. Hier, Joel Armia, Eric Staal et lui sont ceux qui ont donné le ton à la rencontre. Au cours du premier vingt, chacune de leur présence se traduisait par une pression intense en fond de territoire des Golden Knights et une menace autour du filet adverse.