/news/currentevents
Navigation

Tornade à Mascouche: «Des vents qui ont sûrement dépassé les 200 km/h»

Coup d'oeil sur cet article

Un homme a perdu la vie lundi après qu’une tornade a balayé un quartier résidentiel de Mascouche, endommageant sur son passage une cinquantaine de maisons en plus de causer bien des dégâts.

• À lire aussi: Un homme meurt dans une tornade à Mascouche

• À lire aussi: Tornade à Mascouche : «ce n’est vraiment pas une belle scène»

• À lire aussi: Témoignage: il échappe in extremis à la tornade

«Ça frappe l’imaginaire. C’était le premier jour de l’été, et on se retrouve avec une tornade et un mort. On voit que les changements climatiques sont devenus une réalité», s’alarme le météorologue Gilles Brien.

La tornade qui s’est déclenchée vers 16h a semé la terreur dans un quartier de Lanaudière. Le décès d’un résident a causé une vague de choc dans le voisinage. Jacques Lefebvre a perdu la vie après que le cabanon dans lequel il s’était réfugié a été emporté par les vents. 

Des internautes ont partagé des vidéos montrant un nuage de débris s’envoler vers le ciel. Des motos ont été renversées, des poteaux électriques cassés et des toitures et des arbres arrachés. Une maison en construction a été complètement déplacée hors de sa fondation.

Photo tirée de Facebook

Mascouche y goûte

Au total, une cinquantaine de maisons ont été affectées, selon la Ville de Mascouche. Deux personnes ont également été blessées légèrement.

En se basant sur les images, Gilles Brien estime qu’il pourrait s’agir d’une tornade de catégorie F2 sur l’échelle de Fujita, avec des vents d’au moins 200 km/h.

«Il y a eu beaucoup d’arbres arrachés, dont des feuillus. Pour arracher un chêne, ça prend une méchante puissance de vent», note-t-il.

Environnement Canada n’était pas en mesure lundi de préciser le lieu exact où le cône de la tornade a touché terre ni la force des vents.

«[L’organisme] va se rendre sur place pour constater les dégâts et déterminer la force des vents. Les tornades sont tellement puissantes qu’on ne peut pas mesurer leur intensité, car elles brisent les appareils», précise M. Brien. 

Des orages violents ont également causé des dommages dans la municipalité de Huntingdon, en Montérégie. C’est dans cette région de la province que l’on comptait le plus de coupures de courant lundi.

Photo André Paquette, TVA Nouvelles

Aussi en Beauce

Une alerte de tornade a également été déclenchée pour la Beauce et la région de Québec sur l’heure du souper, sans conséquences aussi fâcheuses toutefois. 

Le Québec devra s’habituer à ces conditions météorologiques violentes puisqu’elles risquent de devenir plus fréquentes, rapporte Gilles Brien.

«Les changements climatiques nous rentrent dedans. Ils donnent du carburant aux orages pour qu’ils soient plus puissants. Les pluies abondantes ont déjà augmenté. On voit deux fois plus de records de chaleurs que de froid», dit-il.

D’ailleurs, une demi-douzaine de tornades sont répertoriées au Québec chaque année. Or, la saison estivale commence à peine que l’on compte déjà quatre tornades, s’inquiète le météorologue.

Il invite ainsi les gens à surveiller les alertes mises en place pour prévenir des dangers qu’occasionne une météo violente.

À VOIR AUSSI: