/sports/opinion/columnists
Navigation

Le retour du balancier

HKN-HKO-SPO-VEGAS-GOLDEN-KNIGHTS-V-MONTREAL-CANADIENS---GAME-FOU
Photo AFP L’entrée en scène de Robin Lehner pourrait être le tournant de la série contre le CH-Knights.

Coup d'oeil sur cet article

Le Canadien aurait mérité un meilleur sort dimanche, tout comme les Golden Knights de Vegas vendredi. Nous venons d’assister au retour du balancier et ce n’est pas une bonne nouvelle pour le Tricolore. 

Tout au long de ma carrière, j’ai vu ce phénomène se manifester de plusieurs façons. Ça m’est arrivé d’accorder un creton et de réaliser un arrêt miraculeux peu de temps après. C’est comme s’il existait un équilibre naturel. À chaque action s’oppose une réaction. 

Les Knights auraient dû prendre une avance de 2 à 1 dans la série pour voir le CH égaliser l’affrontement par la suite. Peu importe, la série est maintenant égale 2 à 2 et l’on retourne à Las Vegas devant une foule de 18 000 personnes, un avantage certain pour les chevaliers du désert. 

Dommage que le Tricolore n’ait pu jouer dans un Centre Bell rempli, mais c’est comme ça. En plus, l’entraîneur-chef Dominique Ducharme ne peut même pas prendre son poste derrière le banc en raison de son test positif à la COVID-19. 

À 2 à 1, j’estimais les chances du Canadien de gagner la série à 50-50, mais là, c’est plus du 70-30 en faveur de Vegas. Pour gagner, Carey Price doit être parfait et une petite erreur en fin de troisième a transporté le match en prolongation avec le résultat que l’on connaît. 

La rondelle avait des yeux sur le but de Brayden McNabb en milieu de troisième puisqu’elle s’est faufilée sous le bras gauche de Price du côté rapproché, et c’est capital de ne pas accorder ce genre de but, surtout en demi-finale. 

Lehner solide 

À l’autre bout de la patinoire, Robin Lehner a été impeccable, et ça peut être le tournant de la série. Il a des choses à prouver, et je m’attends à deux ou à trois gros matchs de sa part. Il peut jouer un rôle décisif pour son équipe.  

Je ne crois pas que l’on reverra Marc-André Fleury dans ce duel, et c’est dommage pour lui, mais les Knights ont le luxe d’avoir deux gardiens de qualité, et l’entraîneur Peter DeBoer en profite. 

Je ne suis pas le plus grand fan de DeBoer et j’étais estomaqué lorsqu’il a désigné Lehner pour entamer la série contre l’Avalanche du Colorado. Je trouvais que c’était une insulte envers Fleury. Mais dimanche, par contre, c’était justifié de faire jouer Lehner, car Fleury avait flanché dans les deux matchs précédents, notamment par sa gaffe derrière le filet. De plus, les joueurs des Knights ont confiance en leurs deux gardiens. 

Fleury a joué de malchance. J’étais avec Jonathan Bernier (le gardien des Red Wings de Detroit) en fin de semaine, et tous les deux, on compatissait avec lui. C’est difficile d’être dans le match lorsque ton équipe domine 30 à 5 dans les tirs au but et que tout à coup, Cole Caufield s’échappe. 

Fleury n’a pu se racheter 

Fleury a joué la rondelle plus souvent qu’à l’habitude, vendredi, soit 37 fois par rapport à une moyenne de 20 sorties par match, justement pour s’impliquer, et ça s’est retourné contre lui. Sur la gaffe derrière le filet, Bernier et moi, on a conclu que la rondelle avait plus de rotation qu’à la normale, et que c’est ce qui a empêché Fleury de bien la maîtriser pour donner une chance en or à Josh Anderson de marquer dans une cage déserte. 

Comme c’était en fin de troisième et que la prolongation a été de courte durée, Fleury n’a pas eu le temps de se racheter, laissant une mauvaise impression à son entraîneur, d’où la décision d’utiliser Lehner dans le quatrième duel. 

L’équipe de Vegas est revenue de l’arrière contre le Wild du Minnesota, l’Avalanche et maintenant le CH. Elle ne panique jamais. Elle a joué avec le feu, mais pas assez pour se brûler. 

– Propos recueillis par Gilles Moffet 

Entrefilets   

Vitesse et revirements

HKN-HKO-SPO-VEGAS-GOLDEN-KNIGHTS-V-MONTREAL-CANADIENS---GAME-FOU
Photo Martin Chevalier

J’ai adoré la vitesse du Canadien jusqu’à présent dans la série, et des joueurs comme Paul Byron, Nick Suzuki et Cole Caufield en font voir de toutes les couleurs aux Golden Knights. Par contre, il faudra mieux travailler en zone défensive et éviter les revirements coûteux. Je vois trop d’erreurs mentales. 

  

L’arbitrage des séries

HKN-HKO-SPO-VEGAS-GOLDEN-KNIGHTS-V-MONTREAL-CANADIENS---GAME-FOU
Photo Martin Chevalier

On parle beaucoup de l’arbitrage depuis le début des séries éliminatoires, et pas seulement à Montréal. D’après moi, c’est de l’arbitrage comme on en voit tous les ans à cette période-ci. Il y a donc une certaine constance, mais ce que les entraîneurs soulèvent, c’est l’inconstance à l’intérieur des matchs et il faudra corriger ce problème un jour. C’est constamment l’inconstance. De plus, les enjeux sont tellement importants en séries que chaque décision des arbitres est scrutée à la loupe. 

  

Marc Bergevin finaliste

HKN-HKO-SPO-VEGAS-GOLDEN-KNIGHTS-V-MONTREAL-CANADIENS---GAME-FOU
Photo Martin Chevalier

On saura aujourd’hui si Marc Bergevin gagnera le trophée Jim-Gregory, remis au directeur général de l’année. Le beau parcours du Canadien en séries lui donne raison sur bien des points et il faut reconnaître qu’il a eu du cran avec ses échanges et plusieurs décisions audacieuses, notamment celle du congédiement de Claude Julien et de la nomination de Dominique Ducharme. En passant, quelle malchance pour Ducharme que ce test positif à la COVID-19 ! C’est incroyable lorsqu’on y pense... 

  

Islanders et Canadien

HKN-HKO-SPO-VEGAS-GOLDEN-KNIGHTS-V-MONTREAL-CANADIENS---GAME-FOU
Photo AFP

Dans le fond, les deux demi-finales se ressemblent, au sens où deux formations largement favorites, le Lightning de Tampa Bay et les Golden Knights de Vegas, se font chauffer par des clubs négligés, soit les Islanders de New York et le Canadien. S’il fallait que les Islanders battent Tampa Bay et gagnent la coupe Stanley, l’arrêt de leur défenseur Ryan Pulock avec 2,7 secondes à écouler au match numéro 4 passera à l’histoire.