/news/currentevents
Navigation

Deux policiers visés par des accusations déposées par la GRC

Coup d'oeil sur cet article

Des accusations ont été portées contre deux membres du Service de police d’Ottawa, à la suite d’une enquête menée par l’unité anticorruption de la Gendarmerie royale du Canada (GRC). 

La GRC en a fait l’annonce jeudi en début de soirée.

L’enquête a commencé après que le Service de police d’Ottawa ait demandé l’aide de la GRC pour enquêter sur un possible cas d’abus de confiance, il y a plusieurs mois.

Deux autres personnes ont été mises en accusation, à la suite d’une enquête plus poussée, qui a permis de découvrir des preuves d’infractions criminelles présumées commises par les quatre accusés.Les agents Ontariens Haidar El Badry, 29 ans et Mohamed Mohamed, 45 ans, sont accusés d’entrave à la justice. 

M. El Badry est également accusé d’abus de confiance par un fonctionnaire public et d’incitation au traitement d’un document contrefait.Ashley El Badry (29 ans), originaire d’Ottawa, est quant à elle accusée de falsification et d’incitation au traitement d’un document contrefait.

Mohamed Salameh (29 ans), originaire de Gatineau en Outaouais, est accusé de traitement de faux documents.

Les accusés devront comparaître au palais de justice d’Ottawa, les 1er, 2 et 3 septembre prochain.