/world/usa
Navigation

Effondrement en Floride: une résidente a entendu des bruits inquiétants la veille du drame

Coup d'oeil sur cet article

Une résidente de la tour d’habitation qui s’est effondrée, jeudi matin en Floride, avait entendu des bruits inquiétants la veille du drame. 

• À lire aussi: Immeuble effondré à Miami: l'angoisse des résidents et des familles de disparus

• À lire aussi: Effondrement spectaculaire d'un immeuble en Floride: un mort, pas de nouvelles de 99 personnes

La dame, portée disparue depuis l’effondrement du complexe immobilier de 12 étages, à Surfside en Floride, a entendu des bruits qui lui auraient mis la puce à l’oreille, la veille du drame, a raconté son fils, Pablo Rodriguez, en entrevue à CNN.

Il est toujours sans nouvelle d’elle et de sa grand-mère, qui habitait le même endroit.

Au moins 35 personnes ont pu être extirpées des décombres au cours des premières heures, mais 159 personnes sont toujours portées disparues, ont confirmé les autorités. Et peu d’informations seraient transmises aux familles, a soutenu M. Rodriguez.

«Nous essayons de garder espoir, mais après avoir vu la vidéo de l’effondrement, c’est de plus en plus difficile, parce qu’elles étaient dans cette section qui s’est effondrée, et ensuite l’autre bâtiment est retombé dessus. C’est difficile à regarder», a expliqué l’homme.

La veille de l’effondrement du complexe immobilier, la mère de M. Rodriguez s’est réveillée au beau milieu de la nuit en raison de bruits étranges, a raconté l’homme à la chaine de nouvelles américaine CNN.

«Elle m’a dit qu’elle s’est réveillée vers 3-4 heures du matin et a entendu des bruits de craquements. Juste comme des craquements, assez forts pour la réveiller, mais c’était tout. J’ai pensé que ce n’était rien. Elle n’a pas bien dormi. Elle m’a dit ça comme ça, en me racontant que le bruit l’avait réveillé et qu’elle a été incapable de se rendormir après. Après, avec le recul, je me questionne», a détaillé M. Rodriguez.

L’homme a avoué se sentir pris dans un tourbillon d’émotion, et un certain déni.