/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: les rassemblements monstres de partisans divisent les experts

COVID-19: les rassemblements monstres de partisans divisent les experts
Photo Agence QMI, Thierry Laforce

Coup d'oeil sur cet article

Les rassemblements monstres de fans du CH ne respectant pas les mesures sanitaires divisent les experts, qui s’entendent cependant sur l’importance de se faire vacciner pour avoir plus de libertés.

• À lire aussi - Foule à Montréal: pas les mêmes règles pour tous?

• À lire aussi - Victoire du Canadien: le pire a été évité cette fois-ci

« On devrait en profiter pour ouvrir le Centre Bell quand il n’y a pas de match et offrir la deuxième dose aux jeunes qui sont là », avance même le microbiologiste Karl Weiss. 

Le Dr Weiss laisse savoir que plus la campagne de vaccination progressera, moins on se demandera quel est le nombre maximum de personnes qui devraient être admises à un tel événement. Mais pour l’heure, il dit ne pas avoir été choqué en voyant les images de milliers de personnes massées, souvent sans masque, dans le centre-ville

« Je suis plus préoccupé par les risques de violence que par de potentielles éclosions », dit-il. 

Appel à la prudence 

Reste qu’en théorie, ces rassemblements contreviennent aux mesures sanitaires. Pourtant, la police n’a pas sévi le soir de la victoire du Canadien, de quoi faire soupirer la Dre Nimâ Machouf. 

« Il faut faire comprendre aux gens que 10 000 personnes entassées, ce n’est pas sécuritaire. Il faut porter le masque au moins », plaide l’épidémiologiste.

Nimâ Machouf reconnaît que les chances de contagion à l’extérieur sont moindres, mais elle insiste pour dire qu’elles ne sont pas nulles. 

« Si on est dans une foule très compacte, que quelqu’un à côté de moi est porteur du virus et qu’il crie pour célébrer la victoire, eh bien, il crache du virus », illustre-t-elle.  

Même s’il comprend très bien la crainte des variants, le Dr Éric Sabbah reste convaincu qu’il serait malvenu d’intervenir pour faire respecter les règles sanitaires devant le Centre Bell. 

« Ça nous fait du bien moralement après une année difficile. C’est un risque raisonnable », ajoute le cardiologue, qui pense même que le Centre Bell pourrait ouvrir à plein régime, mais avec masque obligatoire. 

À VOIR AUSSI  

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres