/news/coronavirus
Navigation

Un party clandestin prévu à Rawdon dans la mire des autorités

Les autorités prévoient mettre en place des mesures pour empêcher la tenue aujourd'hui d'une fête clandestine organisée à Rawdon par une bande de jeunes Montréalais qui en font la promotion sur les réseaux sociaux.
Cascades de Rawdon / Courtoisie Les autorités prévoient mettre en place des mesures pour empêcher la tenue aujourd'hui d'une fête clandestine organisée à Rawdon par une bande de jeunes Montréalais qui en font la promotion sur les réseaux sociaux.

Coup d'oeil sur cet article

Les autorités prévoient mettre en place des mesures pour empêcher la tenue aujourd'hui d'une fête clandestine organisée à Rawdon par une bande de jeunes Montréalais qui en font la promotion sur les réseaux sociaux.

• À lire aussi: Mont-Tremblant: un rassemblement illégal à plus de 100 000$

Depuis un bon moment, un homme qui se présente sous le nom de Yonni Palencia fait la promotion du rassemblement en invitant les gens au parc des Cascades.

«On n’a jamais donné notre accord et on n’a rien à voir avec ce party. Nous, on respecte les règles durant la pandémie. Je lui ai déjà écrit la semaine dernière pour qu’il arrête de faire la promotion de son événement», tonne Brigitte Martineau, gestionnaire du parc. 

Devant son refus de coopérer, Mme Martineau explique qu’elle enverra une mise en demeure à Yonni Palencia pour qu’il cesse de créer ce type fête sur son site touristique à Rawdon. 

Yonni Palencia.
Yonni Palencia / Instagram
Yonni Palencia.

L’organisateur n’a pas répondu à notre demande d’entrevue hier. Plusieurs affiches et vidéos de promotion de son party circulaient encore sur Instagram ainsi que Snapchat. 

«Je suis vraiment content que tout le monde partage l’événement. Les gens partagent as fuck. C’est beau à voir, merci guys», affirmait M. Palencia dans une vidéo éphémère sur les réseaux sociaux.  

  • Écoutez l'entrevue de Vincent Dessureault avec Raymond Rougeau, maire suppléant de Rawdon, sur QUB radio: 

POLICIERS AUX AGUETS

L’histoire se répètera peut-être à Rawdon. À pareille date l’année dernière, le parc des Cascades est resté uniquement ouvert aux citoyens durant plus d’une semaine en raison de débordements. 

À l’époque, entre 4000 à 6000 personnes étaient sur les lieux, alors que la capacité du site est de 1200. La Sûreté du Québec (SQ) fera tout pour éviter que ce scénario se reproduise aujourd’hui. 

Les autorités prévoient mettre en place des mesures pour empêcher la tenue aujourd'hui d'une fête clandestine organisée à Rawdon par une bande de jeunes Montréalais qui en font la promotion sur les réseaux sociaux.
Cascades de Rawdon / Courtoisie

«On est au courant de cette situation. Les policiers vont rester vigilants par rapport à cette rencontre ou cet événement à Rawdon», confirme Ann Mathieu, porte-parole de la SQ. 

«NE FAITES PAS LE VOYAGE»

Le maire suppléant de Rawdon, Raymond Rougeau, suggère carrément aux fêtards de rester chez eux. 

«On ne veut pas de party aux Cascades et il n’y en aura pas. C’est dommage de faire ça. Les jeunes qui vont se déplacer pour faire la fête, mais ils vont faire le voyage pour rien», soutient M. Rougeau. 

Par ailleurs, Yonni Palencia prévoit organiser une deuxième fête à Montréal en début de soiréeaujourd’hui. Pour l’instant, le lieu est gardé secret. 

«Nos policiers vont rester aux aguets. L’endroit du rassemblement reste à déterminer par les organisateurs, mais on est au courant», assure Raphaël Bergeron du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres