/entertainment/shows
Navigation

La belle tournée: le petit coin de paradis de Richard Séguin

Richard Séguin est le premier invité du segment «Carte postale» de la nouvelle émission La belle tournée.
PHOTO COURTOISIE, François Dufour Richard Séguin est le premier invité du segment «Carte postale» de la nouvelle émission La belle tournée.

Coup d'oeil sur cet article

Pour son premier arrêt de l’été, La belle tournée et son animateur, Guy Jodoin, nous donnent rendez-vous en Estrie avec une multitude d’invités natifs ou entichés de cette région, dont Richard Séguin, à qui revient l’honneur d’inaugurer, guitare à la main, le segment «Carte postale» de l’émission. 

Richard Séguin se fait rare dans nos écrans, mais l’auteur-compositeur-interprète raconte avoir beaucoup aimé le concept de La belle tournée, qui explorera les quatre coins de la Belle Province pendant la saison chaude.

«Ça met en valeur le territoire et les régions qui sont trop souvent oubliés, observe-t-il en entrevue avec l’Agence QMI. J’ai trouvé ça audacieux, comme idée, d’aller dans toutes les régions et de faire autant de kilomètres pour rencontrer les gens. Je trouve que c’est bien imaginé et fait avec beaucoup d’attention. L’équipe est arrivée à 11 personnes, avec des drones; les gens du village étaient ravis de voir ça...»

Visite à Saint-Venant

La visite de Guy Jodoin à Saint-Venant-de-Paquette, précieux patelin de Richard Séguin, village frontalier à six kilomètres de la frontière américaine et attaché à la chaîne des Appalaches, à 1400 pieds d’altitude, donnera bien le ton à la mission de La belle tournée: mettre en valeur les splendeurs du Québec parfois méconnues.

Richard Séguin et sa conjointe, Marthe, sont installés dans ce «paysage à couper le souffle», souligne ce dernier, depuis les années 1970. Le couple a jadis partagé son temps entre l’Estrie, un pied-à-terre à Montréal et la tournée, mais, depuis environ 25 ans, il demeure en permanence à Saint-Venant.

«C’est les montagnes, les brumes du matin... C’est un territoire que j’aime beaucoup, auquel on est très attachés, ainsi qu’à tout ce qu’on a construit avec le monde du village, tout le monde ensemble», explique Richard Séguin, qui a traversé ses confinements dans la quiétude de la nature et des montagnes.

Sentier poétique

Le chanteur fait notamment référence au Sentier poétique des amis de Saint-Venant-de-Paquette, un parcours artistique de trois kilomètres en plein air, consacré aux mots d’une soixantaine de nos plus grands poètes québécois et à la sculpture.

Jardins, musée, observatoire et autres attraits bordent le chemin, qui accueille régulièrement lancements littéraires et conférences. L’auteur David Goudreault, dont Richard Séguin salue «la démesure», y organise de grandioses Nuits de la poésie s’étirant jusqu’au petit matin et réunissant une soixantaine d’amoureux de la création.

Environ 35 bénévoles («le tiers du village», rigole Richard Séguin) prennent soin du joyau régional qu’est le Sentier poétique. Il en sera beaucoup question à La belle tournée, ce qui réjouit vivement l’artiste.

«Qu’est-ce qu’on leur laisse?»

C’est dans ce cadre enchanteur que Richard Séguin a offert aux caméras de La belle tournée un charmant numéro musical, sur l’air de sa très belle pièce Qu’est-ce qu’on leur laisse?, gravée sur son album Lettres ouvertes (2006).

«Pour moi, c’est essentiel de parler de ce qu’on laisse comme héritage, mentionne-t-il au sujet de la chanson. C’est ma grande réflexion. Les décisions qu’on prend aujourd’hui auront une grande influence sur les prochaines générations. Les poètes le rappellent souvent, en parlant de la beauté, de la fragilité du territoire et de la nature. Cette chanson a pris naissance quand ma petite-fille est venue au monde. Le plus grand héritage qu’on peut donner, ce sont les gestes qu’on pose aujourd’hui, au quotidien. C’est une priorité dans notre vie, à Marthe et moi, et on la partage avec ceux qui ont l’écologie à cœur.»

La belle tournée, lundi à 21h, à TVA. En rediffusion le dimanche 4 juillet à 18h, à Télé-Québec. Richard Séguin lancera un nouvel album et reprendra sa tournée à l’automne 2022.

Une chanson thème signée Daniel Bélanger 

Le nom de Daniel Bélanger ne fait pas partie, pour l’instant, de la liste d’invités de La belle tournée cet été, mais l’auteur-compositeur a apporté sa contribution à l’aventure en créant la chanson thème de l’émission.

«La pièce raconte La belle tournée, sans paroles, explique Daniel Bélanger. J’ai essayé d’insuffler un peu d’enthousiasme au départ de la pandémie et au grand retour des liens qu’on établit, les uns avec les autres. Je suis heureux que, collectivement, on ait réussi à se serrer les coudes.»

Habitué de composer pour la télévision et le cinéma, Daniel Bélanger signe aussi les musiques du prochain film de Luc Picard, Gallant: confessions d’un tueur à gages, et de la série de Josélito Michaud, Chaos, qu’on verra à TVA cet automne.