/news/currentevents
Navigation

Accusations de nature sexuelle: l’ex-skieur acrobatique Dominique Laroche a comparu officiellement

Dominique Laroche
Photo Stevens LeBlanc Dominique Laroche

Coup d'oeil sur cet article

Arrêté en vertu d'un mandat au début du mois de juin en lien avec des accusations de nature sexuelle, puis remis en liberté sous promesse de comparaître en septembre, l’ancien skieur acrobatique Dominique Laroche a fait devancer sa comparution.

• À lire aussi: Un pionnier du ski acrobatique pincé pour des délits sexuels

• À lire aussi: Arrestation de Dominique Laroche: onde de choc dans le monde du ski

• À lire aussi: Arrestation de Dominique Laroche: son émission de télé retirée en catastrophe

Le résident de Lac-Beauport, âgé de 60 ans, ne s’est toutefois pas présenté au palais de justice de Québec, ayant plutôt choisi de se faire représenter par son avocate Me Stéphanie Pelletier-Quirion.  

Rappelons que Laroche fait face à un total de six accusations, dont agression sexuelle, contact sexuel et incitation à des contacts sexuels sur une personne d’âge mineur, en plus de contact sexuel et d'incitation à des contacts sexuels, alors qu’il était en position d’autorité. 

Période de 13 ans

Les événements qui lui sont reprochés seraient survenus entre 2007 et 2020, et ils impliquent une présumée victime.  

À la suite de l’arrestation de l’ancien skieur, la Sûreté du Québec avait fait savoir qu’au moment des faits reprochés la présumée victime était mineure et que les gestes posés à son endroit se seraient poursuivis jusqu’à l’âge adulte.  

Retraité du ski acrobatique, l’accusé était depuis courtier immobilier, et son arrestation a provoqué une véritable onde de choc chez le personnel de l’agence pour laquelle il travaillait.  

Le directeur général de l’agence immobilière avait d’ailleurs fait savoir au Journal que toutes les activités de Laroche avaient été annulées au sein de l’agence et que le permis de pratique de l’accusé était désormais suspendu et qu’il serait révoqué s’il était reconnu coupable. 

Laroche reviendra devant le tribunal le 25 août prochain.