/world/usa
Navigation

Assaut du Capitole: une farouche critique de Trump siègera à la commission d'enquête

Coup d'oeil sur cet article

Les démocrates ont nommé jeudi une républicaine, farouche critique de Donald Trump, pour siéger à la commission d'enquête sur l'assaut meurtrier du Capitole, mené le 6 janvier par des partisans de l'ex-président américain.

• À lire aussi: À la frontière avec le Mexique, Trump éreinte la politique de Biden

• À lire aussi: Assaut du Capitole: les démocrates annoncent la création d’une commission spéciale d’enquête

L'élue de la Chambre des représentants Liz Cheney, récemment évincée de la hiérarchie républicaine parce qu'elle accusait trop bruyamment le milliardaire d'avoir incité l'attaque contre le siège du Congrès, s'est dite «honorée».

«Les responsables de cette attaque doivent rendre des comptes et cette commission spéciale répondra à cette responsabilité de façon professionnelle, rapide et impartiale», a-t-elle déclaré dans un communiqué.

Liz Cheney fut mercredi l'un des deux seuls républicains, sur 211, à voter à la Chambre en faveur de la création de cette commission spéciale.

Dotée du pouvoir d'assigner des témoins et de réclamer des documents, cette commission a été approuvée par tous les 220 démocrates de la Chambre, après le blocage au Congrès par les républicains de la formation d'une enquête plus indépendante.

Ces derniers affirmaient que les investigations parlementaires déjà en cours et le travail de la police suffisaient. Au moins 500 personnes ont été inculpées dans cette affaire.

La présidente de la Chambre Nancy Pelosi a également désigné le démocrate Bennie Thompson à la tête de la commission spéciale. Ce dernier avait porté plainte au civil en février contre Donald Trump pour son rôle dans l'assaut meurtrier.

Au total, treize parlementaires y siégeront, dont sept démocrates. Le chef de la minorité républicaine Kevin McCarthy pourra désigner six républicains mais il n'a pas encore indiqué s'il le ferait.

La commission «découvrira la vérité» sur l'attaque perpétrée par des manifestants pro-Trump lorsque les parlementaires étaient réunis pour certifier la victoire de Joe Biden lors de la présidentielle de novembre 2020, a promis Nancy Pelosi.

Ses conclusions pourraient être dévoilées en 2022, en pleine campagne pour les élections parlementaires et locales de mi-mandat.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.