/finance/news
Navigation

Comment se faire rembourser un voyage annulé à cause de la COVID

crisis airline and travel tourism business from the outbreak of the disease coronavirus covid 19
Illustration Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Comme Ottawa s’est finalement entendu avec les trois principaux transporteurs aériens (Air Canada, Air Transat et Sunwing), le FICAV a finalement annoncé qu’il indemniserait les voyageurs. Voici les détails.

• À lire aussi: Feu vert au retour des touristes canadiens, même non vaccinés

• À lire aussi: L’effondrement du tourisme pourrait coûter plus de 4000 milliards de dollars à l’économie mondiale

Le Fonds d’indemnisation des clients des agents de voyages (FICAV) a été souvent critiqué, depuis plus d’un an, pour sa lenteur à réagir dans le dossier des billets d’avion annulés pour cause de COVID-19, que refusaient initialement de rembourser les transporteurs aériens canadiens (avant qu’Ottawa n’intervienne). Mardi, le FICAV a annoncé qu’il allait finalement indemniser les voyageurs.

Le FICAV est administré par l’Office de la protection du consommateur (OPC). Ce dernier maintient un silence radio sur ce dossier. Une demande pour une action collective contre le FICAV chemine d’ailleurs dans le système de justice.

L’OPC a confié à la firme PricewaterhouseCoopers (PwC) le mandat de gérer les demandes d’indemnisation. Sont concernés plus de 35 800 Québécois. Plusieurs centaines de millions de dollars sont en jeu.

L’agent avant le FICAV

Avant de vous adresser au FICAV, communiquez avec votre agent de voyages. Ce dernier va vérifier ce qui peut être remboursé ou non par cet organisme.

Les autres frais que les billets d’avion (repas, hébergement, activités, etc.) ne sont pas inclus dans l’entente entre Ottawa et les transporteurs aériens. Ils pourraient toutefois être remboursés directement par le fournisseur, par rétrofacturation de la carte de crédit (infos : https://www.opc.gouv.qc.ca/consommateur/bien-service/voyage/fonds-indemnisation/demarche/achat-credit/) ou par l’assurance voyage. L’agent de voyages pourrait guider vos démarches...

Il faut donc aussi communiquer avec votre assureur voyage. Ces vérifications sont importantes, car tous les montants que vous auriez obtenus par un tiers, même partiels, ne sont pas remboursés par le FICAV.

Ensuite, l’agent de voyages va transmettre tous les documents pertinents au FICAV, qui envoie un accusé de réception dans les 60 jours. Après analyse, le FICAV pourrait exiger des renseignements additionnels. Normalement, le voyageur reçoit son indemnité entre trois et six mois après avoir fait sa demande. Avec la COVID-19, on est rendu à 18 mois...

À Québec, on espère que l’analyse des dossiers se termine en septembre, pour que la majorité des indemnités soient payées avant la fin de l’année. 

On verra. 

CONSEILS 

À VOIR AUSSI...