/sports/hockey/canadien
Navigation

De petits changements sur les unités spéciales à prévoir

Jeff Petry retrouvera sa place sur la première vague de supériorité numérique

Coup d'oeil sur cet article

À la veille du quatrième match de la finale de la Coupe Stanley, Dominique Ducharme a consacré un entraînement aux unités spéciales. Il y avait deux constats à retenir : Erik Gustafsson et Jesperi Kotkaniemi ont perdu leur place au sein des deux vagues de supériorité numérique. 

• À lire aussi: Vivre d’espoir

• À lire aussi: Coupe Stanley: oui, tout est encore possible

Le capitaine Shea Weber et l’entraîneur-chef Dominique Ducharme surveillaient de près le déroulement de la séance d’entraînement du Canadien à Brossard, dimanche matin.
Photo Martin Alarie
Le capitaine Shea Weber et l’entraîneur-chef Dominique Ducharme surveillaient de près le déroulement de la séance d’entraînement du Canadien à Brossard, dimanche matin.

Depuis le quatrième match contre les Jets de Winnipeg, Gustafsson représentait l’homme de confiance d’Alexandre Burrows à la pointe en avantage numérique. À ses dix derniers matchs, l’ancien des Flyers de Philadelphie a joué 21 min 33 s en supériorité numérique, laissant dans la brume les deux défenseurs suivants sur le plan du temps de jeu, Shea Weber (9 min 33 s) et Jeff Petry (8 min 59 s).

Avec Gustafsson comme principale arme offensive à la pointe, le CH a quand même obtenu de bons résultats avec cinq buts en 20 occasions (25 %) à ses dix derniers matchs. Malgré cela, Ducharme a choisi de mêler ses cartes pour le prochain match. 

Petry reprend sa place

Petry, qui s’était blessé aux doigts de la main droite lors du troisième match contre les Jets, a regagné sa place au sein de la première vague. Il y était en compagnie de Nick Suzuki, de Tyler Toffoli, de Corey Perry et de Cole Caufield. 

« Il n’y a pas une raison précise pour mon retour, a dit Petry. Je me suis présenté aujourd’hui et je savais qu’on travaillerait sur notre jeu en avantage numérique. Ils [les entraîneurs] ont dessiné les nouvelles unités. J’ai déjà travaillé au sein de cette unité au cours de la saison. »

« Je me sens mieux avec ma blessure, a-t-il poursuivi. Je peux décocher des tirs avec plus de puissance et de précision. Je crois que les entraîneurs cherchaient une unité qui a déjà connu du succès. Au prochain match, on pourrait avoir une seule occasion en avantage numérique, comme on pourrait en avoir quatre. On doit être prêts dès la première chance. Si on ne marque pas, on devra créer un élan pour l’équipe. »

Sans Gustafsson ?

Ducharme a refusé de le confirmer. Mais l’absence de Gustafsson sur les deux vagues de l’avantage numérique pourrait sonner son retour dans les gradins. 

« Pour Gustafsson, on verra lundi, a répliqué Ducharme. Vous avez vu les unités en avantage numérique, nous les utiliserons pour la prochaine rencontre. On verra pour le reste de la formation. »

En uniforme depuis le cinquième match contre les Leafs à Toronto, le Suédois de 29 ans est le joueur le moins utilisé à cinq contre cinq avec une moyenne de 8 min 5 s. Jon Merrill a un temps de jeu moyen à forces égales de 11 min 55 s. 

Des options

Alexander Romanov et Brett Kulak pourraient représenter des options pour le quatrième match, même s’ils n’ont pas endossé l’uniforme du CH depuis le premier match contre les Golden Knights de Vegas en demi-finale. 

Aux yeux de Ducharme, cette période d’inactivité de plus de deux semaines ne constituera pas un frein advenant un désir d’y aller d’un changement à la ligne bleue. 

« Les gars restent sur la glace, a-t-il affirmé. Ce n’est pas comme jouer des matchs, mais je ne suis pas inquiet. Ils seront prêts à jouer, si on a besoin d’eux. »

Les deux vagues en supériorité numérique à l’entraînement   

  • Perry 
  • Caufield-Toffoli-Suzuki 
  • Petry  

  • Staal 
  • Armia-Gallagher-Anderson 
  • Weber 
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.