/weekend
Navigation

L’album de Metallica qui a tout changé

DENMARK-FESTIVAL-METALLICA
Photo d’archives, AFP

Coup d'oeil sur cet article

«Veux-tu la vérité ou la romance?»

À elle seule, cette question posée à notre journaliste par le musicien Didier Samson, lorsque nous l’avons approché pour commenter la parution prochaine d’une ambitieuse réédition du Black Album, pour les 30 ans de Metallica, illustre à quel point l’œuvre la plus populaire de l’histoire du groupe (plus de 35 millions d’exemplaires vendus) continue de diviser la communauté heavy métal. 

Coup de génie rempli de succès intemporels pour les uns, une approche commerciale qui représente une trahison de son passé thrash métal pour les autres, le Black Album a tracé une ligne dans le parcours de Metallica. 

Nous avons demandé à trois experts de répondre à ces questions.

1- Quels souvenirs gardez-vous de sa parution et qu’en pensiez-vous à l’époque?

2- Votre opinion de l’album a-t-elle changé au fil du temps?

3- Ses forces et ses faiblesses? 

4- Votre chanson favorite?

Mike Gauthier, animateur à Énergie 94.3  

DENMARK-FESTIVAL-METALLICA
Photo d'archives

1- Il y avait beaucoup d’effervescence à la suite du succès de ...And Justice for All. Je suis tombé à la renverse parce que le groupe a pris tout un pari en allant chercher Bob Rock, le roi du corporate rock à la réalisation. Il a su bien canaliser, en studio, l’énergie du groupe sur scène. Il a cependant adouci la facture musicale, ce qui a pu surprendre les fans. ...And Justice for All a souvent été critiqué pour son résultat final au niveau sonore. Il manquait de présence, ce qui a été corrigé avec Bob Rock, qui a toujours bien fait sonner les albums sur lesquels il a travaillé. Cela a aidé le Black Album à obtenir son succès grand public. 

2- Non, pas tellement, parce que je considérais déjà que c’était un gros album à cause de son répertoire, de la qualité de l’écriture et de l’énergie qui se dégage. 

3- Pour moi, c’est un disque qui a peu de faiblesses, mais pour le fan de la première heure, ce fut un choc. Où est le double kick de Lars? Les chansons speed métal? Il y avait quelques chansons pour les satisfaire, comme Holier Than Thou, mais même elle ne se serait jamais retrouvée sur les albums précédents, en raison de sa nature douce. 

4- Enter Sandman pour son intro. Sad But True pour sa coupure et le redémarrage avec la batterie. Wherever I May Roam pour son énergie.

Roxana Bouchard, chanteuse pour Your Last Wish  

DENMARK-FESTIVAL-METALLICA
Photo d'archives

1- J’avais huit ans quand l’album est sorti, et j’ai un très grand écart d’âge avec mes frères et ma sœur, qui étaient alors ados ou jeunes adultes. La première fois que j’ai entendu du Metallica, c’était via un des premiers chums de ma sœur Magali. Il portait toujours un chandail de Metallica ou de Guns N' Roses. Chaque fois qu’il venait faire son tour à la maison, il mettait Musique Plus à la télé, et c’est là que j’ai entendu et vu pour la première fois Metallica. Étant une fille assez énergique de nature, j’aimais déjà le métal. Comme plusieurs, le Black Album est pour moi le plus connu. On entendait Nothing Else Matters ou Enter Sandman à SolidRok ou au Combat des clips, à MusiquePlus. Pour moi, cet album me rappelle une partie de mon enfance. 

2- Oui. J’ai pris le temps d’écouter les autres albums plus thrash avant le Black Album. Je dois avouer que c’était sur la coche et que je comprends les fans qui, jadis, entretenaient une certaine haine envers cet album, car le style du groupe a changé drastiquement. Personnellement, je ne le trouve pas mauvais pour autant. En tant que musicienne, je comprends qu’il arrive un temps où l’artiste veut explorer, évoluer, et c’est ce que je crois qu’ils ont essayé de faire. Ride The Lightning, Master of Puppets et ...And Justice for All sont trois excellents albums, mais je dirais qu’ils vont tous dans la même direction. Le Black Album est un peu plus simple au niveau des riffs, plus répétitif, plus lent et, tout à la fois, un peu plus lourd que leurs albums passés. 

3- Ses forces: ses riffs accrocheurs, ses paroles très bien écrites, les solos de guitare sont mis plus de l’avant, les compositions sont plus lentes, ce qui avantage le chant de James. Par contre, il manque un peu de cet élément thrash des albums précédents, comme s’ils avaient décidé de tourner le dos à tout ce qu’ils ont créé jadis. Cela dit, le risque qu’ils ont pris a été payant, alors... 

4- Enter Sandman étant la première chanson que j’ai entendue d’eux, je serais tentée de la choisir, mais du côté de la structure musicale et des paroles, The Unforgiven et le classique Nothing Else Matters sont des incontournables. 

Didier Samson, guitariste pour The Flaying  

DENMARK-FESTIVAL-METALLICA
Photo d'archives

1- J'avais beaucoup d'attentes, mais aussi des appréhensions lorsque j'ai entendu le premier extrait d'Enter Sandman avant la parution de l’album. J'allais entrer en deuxième secondaire. Mon intérêt pour le métal, un genre de musique qui était méconnu du grand public et vivement critiqué, voire interdit, avait commencé en sixième année. Mes références métal à l'époque étaient Sepultura, Slayer, Deicide, Sadus, Pestilence, des groupes particulièrement robustes qui ne tournaient pas à la radio. Je me souviens que 1990-1991 a été un marathon de sorties d'albums qui allaient changer la face de la musique métal et de l'industrie musicale à tout jamais. J'étais stupéfait et confondu par la façon dont Metallica jouait cette carte dans sa carrière. Personnellement, avec le Black Album, Metallica a cessé, à ma grande déception, d'être un groupe de thrash métal rapide, technique et enragé. Le band extraordinaire de ...And Justice for All et ses prédécesseurs se présentait au monde avec un album lent, accessible et populaire, laissant plusieurs fans derrière eux, et moi du même coup. Le Black Album est arrivé un peu comme une catastrophe, puisqu’il a divisé les croyances, en plus d'être sorti quelques semaines avant le chef-d'œuvre de Guns N' Roses, Use Your Illusion. Metallica venait de traverser une ligne sacro-sainte du métal: le grand public. 

2- Non. C'est un album de heavy métal pour tous, pour les familles, un peu inégal, un peu comme un film de Disney. C'est un album plutôt fort au départ et qui s'affaiblit au long de l'écoute. Toutefois, en me faisant un peu l'avocat du diable, Metallica a ainsi largement contribué à rendre la musique métal accessible au monde entier. Qu'on aime ou pas, Metallica est incontestablement le leader et le bouc émissaire de ce changement, et ils méritent de la reconnaissance pour avoir eu cette audace.

3- Ses forces sont le son tranchant des guitares qui respectait la personnalité du groupe, les lignes de basse, bien que simplistes, qui devenaient enfin audibles depuis la mort du bassiste Cliff Burton, et la qualité des arrangements musicaux dans les pièces à développement comme The Unforgiven. Toutefois, je vois trois faiblesses qui relèvent plutôt de mes goûts personnels: le manque de basses fréquences, de même que le manque d'agressivité et de vitesse des pièces. Je crois que la réédition viendra combler le manque d'impact et de basses fréquences de l'album, globalement. Elle fera plaisir aux fans finis qui ont juré leur vie à Metallica, et donnera un certain regain au groupe. Je suis particulièrement curieux de voir comment Sad But True va sonner en 2021. 

4- Je n'ai pas de sentiment d'appartenance à cet album et surtout aux pièces vivement commercialisées. Par contre, avec les années, j'ai su apprécier le génie de l'écriture de la pièce The Unforgiven pour ses mélanges de sonorités. C'est une ballade très assumée. Qu’on l’aime ou pas, on finit toujours par la fredonner. 


  • La réédition du Black Album paraîtra le 10 septembre 2021.       
  • En plus des titres originaux remastérisés, le coffret comprendra des reprises des chansons de l’album enregistrées par plus d’une cinquantaine d’artistes de tous les styles musicaux.       
  • En précommandant l’album, les fans peuvent déjà obtenir une version de Nothing Else Matters, par Miley Cyrus, avec WATT, Elton John, Yo-Yo Ma, Robert Trujillo et Chad Smith, de même qu’une version d’Enter Sandman, de Juanes.           

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.