/entertainment/music
Navigation

5 soirs inoubliables à Nuits d’Afrique

Coup d'oeil sur cet article

La métropole vibre désormais au rythme des cultures sénégalaise, malienne, congolaise et jamaïcaine avec la 35e édition du Festival Nuits d’Afrique. Envie d’un peu d’exotisme ? Le Journal vous propose cinq événements à ne pas manquer.

• À lire aussi: 25 festivals à redécouvrir cet été 

Envoutante Senaya  

Photo courtoisie

Senaya allie avec finesse les influences de son Sénégal natal à celles des grandes dames du jazz américain afin de créer un style qui lui est propre. Teinté en parts égales de pop, de blues, de jazz, de funk et d’électro, le résultat est enivrant, suave et magnifiquement dépaysant. 

Vendredi, 20 h 30, au Club Balattou 

Une soirée avec Juliet Nelson  

Photo courtoisie

Les fans de reggae se donneront rendez-vous au Club Balattou, rue Saint-Laurent, pour vibrer au son du doux reggae de Juliet Nelson. La chanteuse montréalaise d’origine jamaïcaine y foulera les planches à l’occasion d’un unique concert, attendu la semaine prochaine. 

14 juillet, 20 h 30, au Club Balattou 

Dans l’univers de Moridja  

Photo courtoisie

Peintre, photographe, chanteur... Moridja ne compte plus les disciplines dans lesquelles il s’exerce. Le Congolais d’origine convie les fans – et les curieux – à une soirée dans son univers musical singulier lors d’une virée au Club Balattou.  

15 juillet, 20 h 30, au Club Balattou 

L’afrobeat d’Afrodizz  

Photo courtoisie

Les rythmes purement africains vous font planer ? Ça tombe bien, puisque Afrodizz en emplira le Ministère la semaine prochaine. Au programme : de l’afrobeat teinté de rock, de hip-hop, de jazz et de funk, porté par guitare, trompette, batterie, basse, percussions, saxophones. 

15 juillet, 21 h, au Ministère 

Soirée de clôture  

Photo courtoisie

Pour clore en grand cette 35e édition, le Festival Nuits d’Afrique proposera un événement virtuel rassemblant les moments forts de son histoire. Tout ça, gratuitement et directement dans votre foyer. En d’autres mots, pas d’excuse pour le manquer. 

18 juillet, 20 h, sur la page Facebook du Festival Nuits d’Afrique