/sports/golf
Navigation

Champion à sa première tentative au Duc de Kent

William Duquette est devenu le meilleur joueur amateur au Québec à 20 ans

William Duquette a remporté la 87e édition du Duc de Kent avec un cumulatif de -5.
Photo Jean Carrier William Duquette a remporté la 87e édition du Duc de Kent avec un cumulatif de -5.

Coup d'oeil sur cet article

William Duquette en a fait assez pour repousser la solide remontée du champion défendant Christophe Sylvain et remporter la 87e édition du Duc de Kent. Le nouveau détenteur du veston à carreaux, remis au meilleur joueur amateur au Québec, a terminé avec un cumulatif de -5 pour gagner le tournoi par un seul coup.

Le sentiment était spécial pour le golfeur de 20 ans qui jouait à Québec pour la première fois de sa carrière. Duquette a été constant durant les deux journées et il savait exactement ce qu’il devait faire pour l’emporter.

« Je suis très content de finalement gagner un tournoi. Ça faisait longtemps que c’était arrivé. Je savais que j’avais les devants par un coup avant le 18e trou. J’aime me tenir au courant durant un tournoi de ce que j’ai besoin d’accomplir pour l’exécuter par la suite. Un coup important fut mon troisième sur le 18e trou à normale cinq. Je savais que si je me plaçais sur le vert, il ne me resterait que deux coups roulés pour la victoire et c’est exactement ce qui est arrivé. Je dois dire que je me sens très bien avec le veston sur le dos, je pense bien revenir à Québec à l’avenir », mentionne à la blague le jeune champion.

Christophe Sylvain reçoit le trophée André Gagné, remis au meilleur golfeur du district de Québec.
Photo Jean Carrier
Christophe Sylvain reçoit le trophée André Gagné, remis au meilleur golfeur du district de Québec.

Retour au Kansas

Le représentant du club de golf Laval-Sur-Le-Lac devrait normalement retourner étudier à l’Université Kansas à l’automne. Membre des Jayhawks, il en sera à sa troisième année (junior) dans le programme de golf de cette université reconnue à travers les États-Unis pour son programme de basketball.

« J’ai assisté à quelques rencontres au Allen Fieldhouse dans la section étudiante et c’est très impressionnant. L’ambiance est électrique et le calibre de jeu est vraiment fort. C’est vraiment du gros basketball. Pour mon golf, je veux continuer à m’améliorer l’an prochain et possiblement devenir professionnel par la suite. Je mets beaucoup d’efforts sur mon jeu », termine l’étudiant en communication qui souhaite changer pour des études en affaires l’an prochain.

Il a fallu un peu de temps au champion défendant à trouver sa forme, mais il a été très spectaculaire une fois dans sa zone de confort.

Promesses tenues

Après un modeste premier neuf à un coup au-dessus de la normale, Sylvain est devenu aussi chaud que Tiger Woods un dimanche de tournoi à Augusta en enregistrant six oiselets sur le neuf de retour. 

Le golfeur du golf Lorette a remis la meilleure carte de la journée avec un 67 tout comme Charles Côté du club de golf Thetford. Une performance magistrale qui lui a valu de mettre la main pour la troisième fois de sa carrière sur le trophée André Gagné remis au meilleur golfeur du district de Québec.

« L’élément déclencheur est arrivé au 9e trou puisque j’ai été en mesure de sauver une normale très difficile. J’ai reçu une dose de confiance immédiate et j’ai bien canalisé mon énergie par la suite. J’étais simplement dans ma zone. Je suis vraiment heureux de ma performance et je n’ai aucun regret. Il m’a simplement manqué un coup », mentionne celui qui avait mentionné après sa première ronde qu’il serait plus agressif.