/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: «Il ne faut pas mettre trop d’emphase sur les variants»

Coup d'oeil sur cet article

La présence de variants est une chose normale dans l’évolution des virus, et il faudra surtout apprendre à «vivre avec», selon le Dr Karl Weiss.

• À lire aussi: COVID-19: le variant Lambda échapperait partiellement à la vaccination

«Il ne faut pas mettre trop d’emphase sur les variants», lance d’emblée le microbiologiste-infectiologue de l’Hôpital général juif en entrevue à TVA Nouvelles. 

  • Écoutez l'entrevue de Karl Weiss avec Vincent Dessureault sur QUB Radio:

Ce dernier explique que les variants sont une forme d’adaptation des virus à leur hôte. 

«Ce n’est pas une nouveauté, c’est normal pour un virus d’avoir des variants. C’est-ce que le virus fait, c’est sa job, c’est sa vie humaine de s’adapter à son hôte. Le variant, c’est une forme, pour le virus, de s’adapter à son hôte de façon plus adéquate», soutient le Dr Weiss. 

Il ajoute que les variants de la COVID-19 sont déjà nombreux dans le monde et qu’ils continueront de se multiplier. 

«Ce qu’on voit, c’est que des variants, on va en avoir beaucoup, et ces variants-là, il va falloir qu’on vive avec et qu’on continue de vivre avec», affirme le microbiologiste-infectiologue. 

Le Dr Weiss précise également qu’«ils ne sont pas nécessairement plus dangereux, les variants», surtout lorsque la population est doublement vaccinée. 

«Si vous avez un virus qui donne plus de cas, même si la sévérité de la maladie est la même, en nombre absolu, vous allez avoir plus de cas. Mais au-delà de ça, si vous êtes vaccinés deux fois, et bien on voit que le nombre de cas sévères est vraiment très faible», dit-il. 

Calcul différent

Le Dr Karl Weiss est d’avis que le gouvernement devrait revoir sa façon de calculer les cas de COVID-19 dans son bilan quotidien. 

«Il va falloir compter les cas en disant: parmi les nouveaux cas, qui a été vacciné une fois, qui a été vacciné deux fois, qui n’a pas été vacciné et, parmi les cas, combien sont vraiment malades au point d’être hospitalisés ou d’aller aux soins intensifs, ou est-ce parce que les cas sont plutôt des gens vaccinés deux fois qui sont totalement asymptomatiques», croit-il.

Le microbiologiste-infectiologue mentionne que d’autres pays ont déjà commencé à comptabiliser les cas de COVID-19 de cette manière et que cela «nous donne un meilleur image de l’état de la situation».

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres