/entertainment/shows
Navigation

Près de 100 jours en quarantaine pour Robert Marien

Robert Marien
Photo d’archives Robert Marien a passé l’équivalent de plus de trois mois en quarantaine.

Coup d'oeil sur cet article

Depuis mars 2020, Robert Marien a déjà passé près de 100 jours en quarantaine pour des concerts à l’étranger. Tout ça, pour cinq semaines de travail. « C’est un privilège de travailler. Mais ça demande beaucoup de sacrifices », avance-t-il. 

« Je suis content de pouvoir faire ce que j’aime, donner des spectacles. Mais c’est très, très contraignant. On a constamment une épée de Damoclès au-dessus de la tête », résume Robert Marien, joint à Tokyo. 

Le Québécois termine mercredi sa présente quarantaine en sol japonais, d’où il suit d’ailleurs assidûment – à distance – les matchs du Canadien de Montréal. 

Le comédien est attendu sur la scène du Théâtre Orb de Tokyo dès la semaine prochaine pour une version concert de la comédie musicale Jesus Christ Superstar. En tout, 22 représentations sont prévues d’ici la fin du mois. 

Annulations et reports

Au cours de la dernière année, ses projets l’ont mené à maintes reprises en Europe et en Asie, imposant chaque fois périodes d’isolement et tests COVID. Et parfois même pour très peu, voire rien du tout. 

« J’ai eu deux séries de spectacles annulés, une autre écourtée. On se produit à un endroit où ils sont les plus stricts au niveau des mesures sanitaires... mais ça veut aussi dire qu’ils arrêtent tout au moindre pépin. Ils ne prennent aucun risque », explique Robert Marien. 

Une fois sur scène, le comédien avoue que la réalité est bien différente de celle qu’il a connue dans les dernières années. L’engouement suscité par des événements tels que Notre-Dame de Paris ou Jesus Christ Superstar--- est comparable à celui des plus grands concerts rock pour le public asiatique. 

Mais cette fois-ci, l’accueil est beaucoup moins spectaculaire, les spectateurs devant demeurer assis et masqués tout au long des spectacles. 

« La vibe n’est pas du tout la même. C’est assez troublant », résume-t-il. 

Plus de temps au Québec

Plus discret au Québec depuis plusieurs années en raison de ses contrats à l’international, Robert Marien ne cache pas son désir de délaisser momentanément les concerts à l’étranger, histoire de retrouver le public d’ici. 

« J’ai encore quelques tournées dans mes cartons, mais j’ai envie de passer plus de temps chez moi, au Québec, et me rendre disponible pour un projet de série télé », déclare-t-il. 


Robert Marien sera en spectacle avec Marc Hervieux, Christian Marc Gendron et la Sinfonia de Lanaudière à l’amphithéâtre Fernand-Lindsay, à Joliette, le 15 août.