/finance/news
Navigation

Une chasse au trésor qui vous permet d’épargner de l’argent

Question_red_box_6.11
Illustration Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Accepteriez-vous d’acheter une boîte d’objets non identifiés ou de fréquenter des magasins sans savoir à l’avance ce qui s’y trouve, rien que pour payer moins cher ? 

De nombreux Québécois le font chaque semaine et adorent l’expérience !

Prenez les Boîtes-mystères Amazon. Le jeune entrepreneur Maxime Francœur achète un lot hebdomadaire de 28 palettes de boîtes de retours ou d’invendus chez Amazon et les recompose en petits lots, entre 15 et 30 articles par boîte, qu’il revend en ligne 110 $ plus taxes. Mais le consommateur ne sait pas ce que contiennent les boîtes !

M. Francœur garantit cependant que la valeur des objets, qu’il trie soigneusement, dépasse grandement ce que paient ses clients. On y trouve des gadgets électroniques (notamment des consoles de jeu), robots culinaires, montres intelligentes, jeux de société, objets pour cuisiner...

Il propose aussi des boîtes d’étuis pour téléphone à 24,95 $ et de vêtements à 39,95 $. Dans ces dernières sont offertes pêle-mêle plusieurs tailles, pour femmes, hommes et enfants.

Vous recevez votre boîte au bout d’une semaine par la poste. 

« Un de mes clients achète cinq boîtes par semaine et revend tout en réalisant un bon profit », explique M. Francœur, qui tient une vente mensuelle dans un local de Longueuil. Infos : https://www.facebook.com/Bo%C3%AEtes-myst%C3%A8res-amazon-Canada-102897165184883/xtremmysterybox.com

Magasins de surplus virtuels

Le concept de magasins ou de revendeurs qui écoulent des fins de stocks ou des reprises de faillite existe depuis très longtemps. Mais Mathieu Baron a poussé le concept un peu plus loin avec ses six magasins Boom Liquidation, où il écoule des surplus de stocks et des retours de détaillants et de fabricants qui allaient autrefois au dépotoir. 

Au fil des arrivages hebdomadaires, on ne sait jamais à l’avance ce qu’on va trouver dans ses magasins, qui vendent de tout : électronique reconditionnée, nourriture, petits électroménagers, produits pour la maison, de santé, de beauté, vêtements, jouets...

« Avec l’explosion des ventes en ligne, les retours représentent désormais un énorme marché pour nous, qui augmente constamment », explique M. Baron.

Certains produits viennent même avec une garantie. La nourriture est souvent vendue proche de la date de péremption. « Tous les produits sont vérifiés ; on offre une sorte de chasse au trésor », conclut M. Baron, qui dessert jusqu’à 4000 clients par semaine.

Conseils

  • L’aventure vous tente ? Assurez-vous d’acheter avec votre budget discrétionnaire, c’est-à-dire de l’argent que vous avez prévu dépenser sans affecter vos autres engagements (loyer, hypothèque, nourriture, paiements divers, etc.).
  • La formule est particulièrement avantageuse pour le prix des appareils électroniques, notamment les téléphones intelligents (y compris Apple et Samsung).
  • Plusieurs personnes profitent des Boîtes-mystères pour revendre, à profit, l’essentiel de ce qu’elles y trouvent, sur des plateformes comme Kijiji, LesPAC, Marketplace ou eBay. Il faut avoir la marge de manœuvre financière, assez d’espace, du temps et de la patience, car la revente peut prendre plusieurs semaines, voire des mois.
  • Si vous revendez beaucoup en ligne, sachez que le fisc surveille les annonces et pourrait imposer vos gains.