/misc
Navigation

Centre Bell: invitons 5000 anges-gardiens!

Coup d'oeil sur cet article

On ne sait pas encore si les Canadiens de Montréal seront de retour pour un 6e match dans la métropole, mais pourquoi ne pas se préparer maintenant, au cas ? Si ce match a lieu, une première en 28 ans, il s’agira certainement d’un match historique.

Qui dit contexte historique dit mesure exceptionnelle, et cela, Horacio Arruda et son équipe devraient le comprendre.

Alors que le ministre de la Santé, Christian Dubé, nous a annoncé en début de semaine que les gens vaccinés à deux doses auront des privilèges à l’automne, pourquoi ne pas marquer un grand coup dès maintenant ?

Pourquoi l’organisation du Canadien de Montréal ne serait pas autorisée à inviter 5000 infirmières et préposés doublement vaccinés à venir assister au match no 6 au Centre Bell ?

Mesure hautement justifiable

Premièrement, si l’on suit les explications de la Santé publique, en étant doublement vaccinées, ces personnes ne seraient pas à risque, donc il n’y a pas de logique à refuser qu’elles se rassemblent.

De plus, on sait que le virus s’estompe en été et il y a moins de 100 cas par jour depuis plusieurs semaines, il n’y a pratiquement plus de décès, le contexte est favorable.

À voir les milliers de fans rassemblés qui se sautent dans les bras devant le Centre Bell, ça ne tient pas la route de refuser des spectateurs doublement vaccinés dans un immense amphithéâtre.

Enfin, cet argument incongru de « discrimination », évoqué par Arruda, est farfelu, alors que nous avons tous été discriminés d’une manière ou d’une autre depuis le début de cette crise et que le ministre a lui-même évoqué des privilèges différents à l’automne.

Reconnaissance

Ce serait un geste de reconnaissance incroyable pour nos anges gardiens qui n’ont certainement pas les moyens de payer 1000 $ pour assister à un match.

Cela permettrait d’ajouter 5000 partisans supplémentaires aux 3500 déjà autorisés. Un bon compromis pour soutenir nos Glorieux !