/news/politics
Navigation

Le prochain discours du Trône dans les deux langues officielles, dit Joly

GEN-COMMEMORATION-BEYROUTH
Photo d'archives, Agence QMI Mélanie Joly

Coup d'oeil sur cet article

Malgré la méconnaissance du français de la nouvelle gouverneure générale Mary Simon, la ministre des Langues officielles, Mélanie Joly, est certaine que le prochain discours du Trône sera livré aussi bien en français qu’en anglais. 

• À lire aussi: Une diplomate Inuk du Québec, Mary Simon, remplacera Julie Payette

• À lire aussi: Konrad Sioui salue l'arrivée en poste de «sa grande amie» Mary Simon

De passage à Longueuil mercredi, Mme Joly s’est dite «extrêmement fière de la nomination de Mary Simon. «C’est une Québécoise, une femme, première autochtone [a avoir le poste], qui a eu une carrière extraordinaire», a-t-elle dit.

Questionnée à savoir si la ministre pouvait garantir que le prochain discours du Trône soit lu en français aussi, la ministre a répondu: «bien entendu».

«Mme Simon l’a mentionné hier: très jeune, on l’a envoyée dans un pensionnat autochtone dans le Nord-du-Québec, où on lui a empêché d’apprendre le français», a-t-elle expliqué.

À l’époque, l’instruction des Inuits était prise en charge par le fédéral, qui préconisait l’éducation en anglais.

Cela dit, la ministre a fait écho aux engagements de Mary Simon prononcés la veille, soit ceux de respecter l’importance des langues officielles au sein de son bureau et de son équipe.

La ministre Joly était de passage sur la Rive-Sud de Montréal pour l’annonce d’un investissement de 11 millions $ dans les entreprises aux Orpex, les organismes régionaux de promotion des exportations (ORPEX).