/news/currentevents
Navigation

Un héros de 11 ans évite la noyade d'un bambin de 2 ans

Il est allé chercher l’aide qui a sauvé l’enfant de deux ans ayant échappé à la surveillance de ses parents

Antim Des Feux
Photo Chantal Poirier Antin Desfeux avec son petit voisin Oumar Diallo, à qui il a sauvé la vie après l’avoir vu inconscient dans la piscine derrière eux.

Coup d'oeil sur cet article

Un garçon de 11 ans de Mascouche a gardé son sang-froid en allant chercher de l’aide, contribuant à sauver un bébé de deux ans qui serait peut-être mort noyé sinon.

• À lire aussi: Un garçon de 13 ans sauvé de la noyade en planche à rame

• À lire aussi: Vers une autre année sombre au chapitre des noyades

Le 17 juin, Antim Desfeux jouait à l’extérieur avec son voisin quand le petit frère de ce dernier a profité d’un moment d’inattention de ses parents pour se faufiler à travers la clôture entrouverte menant à la piscine. 

Une fraction de seconde plus tard, c’était l’état de choc après qu’il a été aperçu dans la piscine creusée, flottant sur le ventre, inconscient. 

« On n’a même pas entendu un splash. [...] C’est sa sœur qui l’a vu en premier et on s’est tous mis à crier », se souvient Antim. 

Le père du bambin a immédiatement extirpé son fils de l’eau pour le réanimer, alors que les autres membres de la famille ont figé, pris de panique. Apeuré lui aussi par le drame qui était en train de se dérouler devant ses yeux, Antim a rapidement pris sur lui de demander de l’aide chez les autres voisins.

  • Écoutez l’entrevue d’Antim Desfeux et sa mère Stéphanie Desfeux à QUB radio

« Quand j’ai vu le bébé, j’ai couru chez Julie [la voisine d’en face] et je n’ai pas arrêté de sonner à la porte », raconte aujourd’hui d’une voix posée le garçon de 11 ans. 

Interpellés par Antim, Julie Nuckle et Michel Boisvert sont aussitôt allés à la rescousse du bébé de deux ans. 

Mauvaise technique

« Antim a vraiment fait la bonne chose », souligne M. Boisvert. Si on n’avait pas été là, je ne suis pas sûr qu’il aurait survécu, parce que le père poussait sur le dos. C’est nous qui avons eu le réflexe de le mettre de côté et c’est comme ça que l’eau a pu sortir et qu’on a pu dégager ses voies respiratoires », poursuit cet ancien sauveteur. 

Le petit Oumar, 2 ans, est aujourd’hui en pleine forme. 

Or, Antim reste très humble par rapport à son attitude héroïque durant cet épisode, tentant tant bien que mal de ne pas y repenser pour que la vie reprenne son cours. 

Mais la mère d’Antim, elle, peine à oublier et en appelle à une vigilance accrue. 

« On pense souvent que les noyades d’enfant, ça arrive comme dans les films, que l’enfant crie et essaie de se débattre, mais non. Nous, on n’a rien entendu. Un enfant, ça se noie dans le silence », décrit Stéphanie Desfeux, toujours secouée par les événements.

Mme Desfeux n’est pas peu fière cependant de son garçon, qui a d’ailleurs été honoré lundi avec ses voisins à l’hôtel de ville de Mascouche. 

La Société de sauvetage leur lève également son chapeau. 

« Dès qu’on fait le massage cardiaque et qu’on sent qu’il y a de l’eau qui monte, c’est important de mettre la personne de côté pour qu’elle puisse régurgiter tout ce qu’elle a à régurgiter », indique Raynald Hawkins, directeur général de la Société de sauvetage. 

M. Hawkins rappelle également que les propriétaires de piscine devront être munis à partir de 2023 d’une porte de clôture qui se referme automatiquement, justement pour éviter le genre d’accident survenu à Mascouche. 

Mauvaise année encore

Malheureusement, l’été 2021 s’annonce aussi meurtrier que celui de 2020, plus de gens se retrouvant à l’extérieur à cause de la pandémie. 

« Sur les 95 décès l’an dernier, la plupart sont survenus dans des lacs et des rivières, mais on note aussi beaucoup de noyades dans des piscines résidentielles, des jeunes enfants et des personnes âgées pour la plupart », évoque M. Hawkins. 

À Laval et à Montréal, Urgences-Santé dit avoir été appelé en juin cinq fois plus qu’à la même période l’an dernier au sujet de noyades.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.