/entertainment/tv
Navigation

Anna Beaupré Moulounda, maman dépassée dans «Survivre à ses enfants»

Anna Beaupré Moulounda, maman dépassée dans «Survivre à ses enfants»
PHOTO COURTOISIE/Bertrand Calmeau

Coup d'oeil sur cet article

Anna Beaupré Moulounda personnifie Josée, une maman désorganisée à laquelle plusieurs parents peuvent peut-être s’identifier, dans la sympathique comédie «Survivre à ses enfants». Et elle partage l’écran avec une irrésistible petite partenaire de jeu... 

Aux premières scènes de «Survivre à ses enfants», on remarque Anna Beaupré Moulounda, d’abord parce que cette habituée des planches, de l’humour et de l’écriture (le Projet Stérone, la compagnie Parrêsia qu’elle a fondée, etc.) y campe pour la première fois un premier rôle à la télévision.

Bien qu’on l’ait auparavant aperçue dans «Faits divers», «Lâcher prise», «District 31» et d’autres séries, la comédienne constituera pour plusieurs une découverte parmi les Mélissa Désormeaux-Poulin, Mani Soleymanlou, Mickaël Gouin, Catherine Bérubé et Maxime Denommée qui forment le noyau dur d’acteurs de «Survivre à ses enfants», œuvre légère et rigolote signée Jean-François Léger («Mes petits malheurs») et réalisée par Louise Archambault.

«Ce projet est arrivé comme par magie, a raconté Anna en entrevue. On était à la fin de l’été dernier, on sortait du premier confinement. À l’origine, j’avais passé l’audition pour le rôle d’Annie (Catherine Bérubé). Ça n’a pas fonctionné, et j’étais très déçue. Mais on m’a rappelée pour m’offrir le personnage de Josée, pour qui j’ai eu un véritable coup de foudre. Josée est éclatée, désorganisée, mais tellement attachante. Elle m’a plu tout de suite! J’ai aimé l’humour des textes de "Survivre à ses enfants". Tout le monde, sur le plateau, s’y est reconnu à un moment ou un autre.»

Anna Beaupré Moulounda, maman dépassée dans «Survivre à ses enfants»
PHOTO COURTOISIE/Bertrand Calmeau

Petite peste

Puis, on s’amuse rapidement de la dynamique liant son personnage de Josée à sa fillette, la petite tannante Mégane, interprétée avec brio et aplomb par la jeune Emma Lafrenière, 8 ans (vue notamment dans les publicités du temps des Fêtes des Producteurs de lait du Québec), qui possède la bouille parfaite pour le rôle. La gamine, une vraie peste, vole la vedette à chacun de ses passages à l’écran avec ses répliques assassines et ses manipulations enfantines.

Mais Josée, en maman monoparentale dépassée, qui se laisse mener par le bout du nez à grands coups de «Papa, lui, aurait fait ci ou ça», ne donne pas sa place non plus.

«J’ai eu un autre coup de foudre instantané pour Emma Lafrenière. Déjà, à l’audition, elle me parlait comme une grande. Je trouvais ça fabuleux. Elle était en confiance. Elle m’a impressionnée tout le long; elle comprenait les indications de la réalisatrice et n’a jamais été impressionnée par toute la machine du plateau de tournage. On était vraiment comme des collègues; Emma arrivait toujours prête, elle avait des idées...»

«Ç’a cliqué tout de suite entre nous. Entre les prises, on faisait des chorégraphies et on se filmait! (rires) Ça allait tout seul avec elle. Tous les enfants de la série sont très bons», a ajouté Anna Beaupré Moulounda, qui est, dans la réalité, mère d’une fille de 14 ans et d’un garçon de 7 ans, et qui se définit comme une maman lionne davantage qu’une maman poule.

«Certaines répliques de la série s’apparentent à ce que, moi, je pourrais dire dans la vie, a-t-elle ricané. Faire honte à mes enfants, j’avoue que je l’ai déjà essayé (rires). Ça fonctionne assez bien. Mais je ne suis jamais au niveau de Josée au niveau du "pas de colonne"!»

La comédie «Survivre à ses enfants» est disponible sur ICI Tou.tv Extra.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.