/opinion/faitesladifference
Navigation

Montréal, une équipe tissée serrée

Montréal, une équipe tissée serrée
Photo Martin Chevalier

Coup d'oeil sur cet article

Du rêve, de la confiance, de l’euphorie, le Canadien nous a offert tout ça et plus encore au cours des séries de la Coupe Stanley. Montréal avait drôlement besoin d’une source de lumière après plus d’un an à combattre la COVID-19. Cet espoir est venu d’un groupe bleu-blanc-rouge tissé serré, qui n’abandonne jamais. À l’image de Montréal et de sa population.

Maintenant que cette incroyable aventure est terminée, on ne peut que dire merci! Merci pour les émotions fortes, pour la détermination, pour les souvenirs. Merci d’avoir ressoudé une grande famille qui avait bien besoin de se retrouver.

Personne ne voyait le Canadien atteindre la finale de la Coupe Stanley, il y a quelques semaines à peine. Mais ce groupe très spécial a été capable de s’unir et chaque joueur a offert le meilleur de lui-même. Le Canadien, ce n’est pas l’affaire d’un seul homme, c’est un travail d’équipe. C’est aussi ça, le secret du succès montréalais!

Cette leçon, les Montréalaises et les Montréalais l’ont aussi appliquée dans leur quotidien depuis près de 18 mois. Passée d’épicentre de la pandémie à ville modèle, Montréal ressort aujourd’hui plus unie, plus résiliente et plus confiante que jamais.

Comme mairesse, tout ça m’inspire au plus haut point et prouve qu’ensemble, rien ne peut nous arrêter. C’est d’ailleurs comme ça que Montréal a pu traverser la crise. En travaillant en équipe, en collaborant avec la Santé publique, le gouvernement du Québec, nos entrepreneurs, nos commerçants, nos artistes et nos populations. Quand on joue en équipe, on peut faire de grandes choses. Le Canadien nous l’a prouvé. Les Montréalaises et les Montréalais aussi.

La déception est peut-être encore vive, mais je suis convaincue que ce n’est que le début pour notre Canadien et pour notre belle ville. Et nous serons là, à chaque pas, ensemble et fiers. Allez, Montréal!

Votre opinion
nous intéresse.

Vous avez une opinion à partager ? Un texte entre 300 et 600 mots que vous aimeriez nous soumettre ?