/news/politics
Navigation

Appel à protéger un milieu humide à Montréal

Alexandre Boulerice
Photo d'archives, AGENCE QMI Alexandre Boulerice

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement fédéral doit trouver un autre terrain pour son projet de construction d'une usine de masques chirurgicaux à Montréal, afin de préserver un milieu humide qui serait menacé. 

• À lire aussi: Respirateurs et masques chirurgicaux: du matériel filtrant produit à Montréal

C'est ce qu'a fait savoir vendredi Alexandre Boulerice, chef adjoint du NPD et député de Rosemont—La Petite-Patrie.

L’endroit est situé aux abords de l’aéroport Montréal-Trudeau, sur un terrain appartenant au fédéral.

«Ces terres fédérales en friche sont devenues une véritable biosphère au cœur d'un important îlot de chaleur de la région montréalaise. C'est devenu le deuxième poumon vert de la région. C'est en préservant des aires naturelles comme celle-ci qu'on peut réellement espérer combattre la crise climatique», a déclaré M. Boulerice, par communiqué.

Le terrain en question est présentement loué par Aéroports de Montréal (ADM), qui souhaite que l’entreprise Medicom y implante une usine de masques chirurgicaux.

«Nous avons demandé à ce que Medicom et ADM nous fournissent les études environnementales pour ce cadastre en guise de bonne foi et de transparence. À ce jour, nous n’avons eu aucun retour de leur part», a souligné par communiqué Technoparc Oiseaux, un organisme militant pour la préservation du site.