/investigations/justice
Navigation

Libération d'un des derniers Hells Angels épinglés dans SharQc

Steve Duquette a été écroué pour complot de meurtres

Steve Duquette a purgé les deux tiers d’une peine de 12 ans d’incarcération.
Photo d'archives Steve Duquette a purgé les deux tiers d’une peine de 12 ans d’incarcération.

Coup d'oeil sur cet article

L’un des trois seuls Hells Angels toujours derrière les barreaux depuis l’opération SharQc de 2009 a obtenu sa libération conditionnelle plus tôt cette semaine.

• À lire aussi: Le doyen des Hells ne pourra porter ses «patches» du club

• À lire aussi: Crime organisé: un influent leader devra rester en maison de transition

Dans une décision rendue mercredi, la Commission des libérations conditionnelles du Canada (CLCC) a autorisé Steve Duquette, un membre du chapitre sherbrookois des Hells depuis 1999, à rentrer chez lui après avoir purgé les deux tiers d’une peine de 12 ans d’incarcération.

En 2013, l’homme de 55 ans, qui a déjà fait partie des Evil Ones de Granby, un défunt club-école des Hells, s’était reconnu coupable de complot pour meurtres dans le contexte de la guerre des motards.

Erreur sur la personne

Dayle Fredette, l’un des deux Hells qui sont devenus délateurs dans l’opération SharQc, a incriminé Duquette concernant l’assassinat d’une innocente victime, survenu le 17 avril 2000, à Saint-Frédéric, dans Chaudière-Appalaches.

Leur cible, le Rock Machine Yannick Beauregard, était alors en désintoxication dans une maison de thérapie de cette localité beauceronne.

Cachés dans un sous-bois, les deux motards armés avaient en main une photo de Beauregard et attendaient qu’il sorte faire une marche avec les autres clients de l’endroit avant de tirer.

Fredette a expliqué à la Sûreté du Québec qu’il a utilisé le télescope de la carabine de Duquette pour tenter d’identifier la victime à sa sortie.

« J’ai dit à Duquette : ‘‘Je suis sûr à 90 % que c’est lui’’. Duquette a fait ça », a dit Fredette tout en mimant le geste d’un doigt qui appuie sur la gâchette de l’arme à feu.

Après l’avoir atteint la victime, Fredette l’a achevée de plusieurs balles à la tête tirées à bout portant avec un revolver de calibre .357.

Mais les Hells ont appris le jour même qu’ils avaient fait erreur sur la personne et que celui qu’ils ont abattu, Dany Beaudin, n’avait rien à voir avec les motards.

Cavale à Montréal

Steve Duquette est resté en cavale pendant deux ans et demi après que les policiers eurent procédé à la vague d’arrestations de l’opération SharQc qui visait 156 membres et associés des Hells, en avril 2009.

Il a été capturé en novembre 2011, à Montréal, en sortant d’un appartement où il se terrait près du Stade olympique.

Duquette devra dorénavant respecter de nombreuses conditions s’il ne veut pas être ramené derrière les barreaux d’ici l’expiration de sa peine, dont l’interdiction de fréquenter toute personne impliquée dans des affaires criminelles, incluant ses camarades des Hells.


Normand « Casper » Ouimet, membre du chapitre de Trois-Rivières, aussi coupable de complot pour meurtre, gangstérisme et blanchiment d’argent, ainsi que Claude Morin, un ex-membre du chapitre de Québec condamné pour meurtre, sont maintenant les deux derniers motards épinglés dans l’opération SharQc qui demeurent incarcérés.