/sports/tennis
Navigation

La fin du rêve pour Shapovalov

Le Canadien a perdu en trois manches contre Novak Djokovic en demi-finale du tournoi majeur sur gazon

Denis Shapovalov a quitté le court central de Wimbledon en larmes après sa défaite en demi-finale face à Novak Djokovic.
Photo AFP Denis Shapovalov a quitté le court central de Wimbledon en larmes après sa défaite en demi-finale face à Novak Djokovic.

Coup d'oeil sur cet article

Denis Shapovalov a trouvé chaussure à son pied en demi-finale du tournoi de Wimbledon, vendredi. Le Canadien s’est incliné 7-6 (3), 7-5 et 7-5 contre le premier joueur mondial, Novak Djokovic. 

• À lire aussi: La classe de Djokovic

• À lire aussi: Le plus jeune après... Eugenie Bouchard?

La logique a été respectée. Même s’il n’a pas livré sa meilleure performance, Djokovic a juste assez bien joué pour obtenir sa 101e victoire en carrière sur le gazon de Wimbledon. 

« Je crois que le pointage n’indique pas l’allure du match, a souligné le Serbe. Il [Shapovalov] a servi pour la première manche où il a mieux joué que moi. Puis, il a été meilleur que moi pendant la majorité de la deuxième. 

« Denis est un excellent joueur et on entendra parler de lui souvent dans le futur. J’en suis convaincu. »

Denis Shapovalov a quitté le court central de Wimbledon en larmes après sa défaite en demi-finale face à Novak Djokovic.
Photo AFP

Du même coup, Djokovic s’est qualifié pour la finale du tournoi londonien pour une septième fois en carrière. Il rejoint ainsi Pete Sampras, Boris Becker et Spencer Gore au deuxième rang de tous les temps. 

Il s’agira de sa troisième présence en finale d’un tournoi du Grand Chelem cette année. Dimanche, il pourrait rejoindre Roger Federer et Rafael Nadal au premier échelon de l’histoire en remportant un 20e titre majeur. Pour l’occasion, il affrontera l’Italien Matteo Berrettini. 

« Avant d’arriver à Londres, j’avais visualisé que je pourrais me retrouver en position de remporter un autre trophée du Grand Chelem, a ajouté Djokovic. Je suis en très bonne position. Par contre, tout est possible en finale. 

« L’expérience est de mon côté, mais Berrettini a gagné plusieurs matchs sur gazon cette année. Il est en grande forme. Je m’attends à une grande bataille. »

Denis Shapovalov a quitté le court central de Wimbledon en larmes après sa défaite en demi-finale face à Novak Djokovic.
Photo AFP

 

Une leçon

Avec sa fougue et son puissant revers, Shapovalov a bien tenté de pousser Djokovic dans ses derniers retranchements. Toutefois, chaque fois que celui-ci s’est retrouvé dans une position délicate, le premier joueur mondial a trouvé une façon d’avoir le dernier mot. 

C’est la marque des grands joueurs comme lui. Djokovic est dans une classe à part, surtout dans la gestion de ses matchs. Ce fut une clinique à ce niveau. 

Par exemple, en deuxième manche, il tirait de l’arrière 5-4. Il a gagné trois points de suite pour enlever le set et placer son jeune adversaire de 22 ans dans les câbles. 

Pour Shapovalov, ce fut un duel d’apprentissage alors qu’il en était à sa première présence en demi-finale d’un tournoi du Grand Chelem. Il s’est bien battu du début à la fin. Par contre, il n’a pas été en mesure de réussir les coups importants pour faire douter le maître Djokovic. 

Denis Shapovalov a quitté le court central de Wimbledon en larmes après sa défaite en demi-finale face à Novak Djokovic.
Photo AFP

Des chances ratées

Par exemple, le 10e favori de la compétition a seulement converti une des 11 balles de bris qu’il a été en mesure de créer au cours de la rencontre. Contre un joueur de la trempe de Djokovic, ces opportunités ratées finissent par être fatales. 

« J’ai eu des chances dans toutes les manches, a souligné Shapovalov. Il [Djokovic] est le meilleur joueur au monde et ce n’est pas un hasard s’il est au sommet. 

« Il possède plus d’expérience que moi. Il a peut-être été un peu plus chanceux que moi surtout dans les moments importants. J’ai été en mesure d’imposer mon rythme et de créer plusieurs chances. 

« J’ai fait tout ce que j’ai pu, mais ça n’a pas été de mon côté. »

Denis Shapovalov a quitté le court central de Wimbledon en larmes après sa défaite en demi-finale face à Novak Djokovic.
Photo AFP

Des larmes et du positif

À sa sortie du central, Shapovalov a laissé couler quelques larmes. La déception était vive. Pendant le tournoi de Wimbledon, il a prouvé qu’il n’est pas très loin d’un premier titre majeur. 

« Ce qui fait mal, c’est de sentir que mon jeu était à point et que j’avais une réelle chance de jouer pour le trophée. C’est une sensation que je n’avais jamais connue auparavant. 

« J’ai senti que je jouais beaucoup mieux que Novak durant quelques séquences dans le match. Si tu parviens à faire ça, c’est que tu peux battre tout le monde.

Denis Shapovalov a quitté le court central de Wimbledon en larmes après sa défaite en demi-finale face à Novak Djokovic.
Photo AFP

« Ce fut un long mois et une longue quinzaine. Il y a eu beaucoup de pression et de fatigue mentale. »

Avant Wimbledon, Shapovalov était affamé. Maintenant, il l’est encore plus.  

« Je suis très fier de moi sur plusieurs aspects. Il y a beaucoup de positif à retirer des deux dernières semaines. Ça me donne le goût de jouer encore mieux lors des prochains tournois du Grand Chelem. » 

À VOIR AUSSI