/finance/business
Navigation

Apiculture : des entrepreneurs québécois innovent

Apiculture : des entrepreneurs québécois innovent
PHOTO COURTOISIE: Espace Abeille

Coup d'oeil sur cet article

Deux entrepreneurs québécois bouleversent le monde de l’apiculture en commercialisant une housse de protection des ruches qui réduit la mortalité des abeilles en hiver. 

«On voulait un produit qui allait faciliter la vie des apiculteurs, tout en ayant un impact environnemental», a affirmé en entrevue Olivier Lebrun, un des deux fondateurs d’Espace Abeille. Lui et son collègue Jimmy Riopel-Thibault sont deux diplômés en design de produits de l’Université Laval.

Concrètement, la housse de protection s’installe sur la ruche, mais laisse un espace, un film d’air, qui permet une diminution de la condensation à l’intérieur de la ruche, ce qui procure une meilleure protection contre l’humidité et le gel, nous a expliqué M. Lebrun.

Alors que les apiculteurs du Québec ont enregistré des pertes de l’ordre de 33,8 % de leurs colonies d’abeilles durant l’hiver 2019, selon l’Association canadienne des professionnels de l’apiculture, les 36 apiculteurs qui ont testé la housse d’Espace Abeille n’ont subi que des pertes de 20 % en moyenne. Des données importantes puisqu'au Canada, plus de 20 % des espèces d'abeilles sauvages sont dans un état de vulnérabilité, d'où l’intérêt de protéger le plus possible les colonies domestiques.

En plus d’augmenter le rendement des apiculteurs, la housse participe indirectement à la conservation de l’environnement, l’apport des abeilles dans le jeu de la biodiversité par la pollinisation étant reconnu depuis longtemps.

Apiculture : des entrepreneurs québécois innovent
PHOTO COURTOISIE: Espace Abeille

Projet universitaire et partenaire d’affaires

Tout a débuté en 2017, lorsque les deux comparses ont terminé à la seconde place d’un concours international universitaire en produits d’emballage. Leur projet dans le cadre de ce concours : un emballage pour le miel. Depuis, MM. Lebrun et Riopel-Thibault n’ont cessé de se familiariser avec le monde de l’apiculture.

«En 2017, on a fait un stage de quelques mois avec Alvéole à Québec [une entreprise qui offre des services en apiculture urbaine] et c’est là qu’on a constaté qu’il y avait un besoin pour l’hivernation des ruches», a confié Olivier Lebrun.

Traditionnellement, la protection des ruches d’abeilles s’effectuait de manière artisanale, à l'aide de «tuck tape» rouge et d'un revêtement de construction à base d’aluminium, a-t-il souligné.

Apiculture : des entrepreneurs québécois innovent
PHOTO COURTOISIE: Espace Abeille

François Lambert témoigne

L’investisseur et ancien dragon François Lambert, qui s’adonne à l’apiculture dans la région de l’Outaouais, est un de ceux qui ont testé le produit. Il se réjouit du côté pratique du produit vendu par Espace Abeille. «C’est vraiment facile à utiliser et ça fait sauver un temps précieux», lorsqu’arrive le moment de protéger les ruches pour l’hiver, nous a-t-il confié.

M. Lambert a d’ailleurs admis qu’il avait obtenu un taux de mortalité de 50 % de ses colonies d’abeilles recouvertes avec une protection traditionnelle l’hiver dernier, comparativement à 10 % pour celles qui testaient la housse d’Espace Abeille.

Il entend se procurer des housses pour chacune de ses 25 ruches dès qu’elles seront commercialisées au mois de juillet.

Espace Abeille vient de lancer une campagne de sociofinancement sur Kickstarter, dans le but de facilité la sortie du produit.