/sports/fighting
Navigation

«Je vis un cauchemar» – Jean Pascal

Le Québécois a perdu son titre de champion du monde vendredi

«Je vis un cauchemar» – Jean Pascal
Photo d'archives, Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

« Je me sens comme si je vivais dans un cauchemar depuis les six dernières semaines. Je suis tellement embarrassé par cette situation. J’ai laissé tomber mes partisans, ma famille et mon équipe. Je suis sincèrement désolé. »

• À lire aussi: Pascal, champion déchu

Ce sont les premiers mots d’une déclaration de Jean Pascal qui sera publiée sur les médias sociaux du boxeur dans les prochaines heures. 

Le Journal de Montréal l’a obtenue en exclusivité tard vendredi soir. 

Consommation involontaire

Dans cette missive, ce n’est pas seulement l’athlète qui parle, mais aussi l’homme de cœur que l’on connaît depuis le début de sa carrière. 

« Je sais que les gens ne croiront pas ce que j’ai à dire. C’est correct parce que je comprends que tout ce qui importe, ce sont mes prochaines actions et non tout ce que je pourrais dire.

« Je n’ai pas pris, de façon volontaire, des substances illégales, mais à la fin de la journée, je suis responsable de tout ce que je consomme. Je prends le blâme pour tout ce qui est arrivé. Ça n’arrivera plus jamais. »  

Il veut revenir

Pascal n’a pas l’intention de finir sa carrière sur cette note décevante. Il est très conscient qu’il devra prouver sa bonne foi pour remonter sur le ring. 

Il devra prouver à son équipe, aux promoteurs et à ses adversaires potentiels qu’il peut à nouveau être propre. 

« Je n’ai aucun problème à faire tous les tests que la WBA exige. Mon gérant (Greg Leon) a été en communication constante avec Dre Margaret Goodman (VADA) et je viens de m’inscrire au même programme que l’excellent Nonito Donaire. 

« Ce protocole de tests permet aux inspecteurs de venir me tester 365 jours par année, sept jours sur sept et à toutes les heures de la journée. »

Il termine avec la confirmation de son retour sur le ring d’ici la fin de l’année. 

« Je serai de retour au sommet bientôt, a-t-il écrit. Je me vois avec une autre ceinture de champion autour de ma taille l’année prochaine. Je peux le visualiser. Maintenant, c’est le temps de retourner au gym et de travailler dur et de faire les sacrifices pour le réaliser. »

Dans ce message, il n’y a aucun mot sur les membres de son équipe. 

Est-ce qu’il poursuivra son association avec Stéphan Larouche afin de boucler la boucle comme c’était prévu au départ ? C’est une question sans réponse pour le moment.