/finance/opinion/columnists
Navigation

Taux de chômage: le Québec fait très bonne figure

Infimières
Photo d'archives Actuellement, le secteur des soins de santé compte le même nombre d’emplois qu’en février 2020. Sur la photo, une infirmière au Centre mère-enfant Soleil, à Québec.

Coup d'oeil sur cet article

De toutes les provinces, c’est le Québec qui affiche le plus faible taux de chômage au pays, soit 6,3 %.

C’est nettement mieux que dans l’ensemble du Canada dont le taux de chômage s’élève à 7,8 %. Et le Québec bat d’aplomb l’Ontario qui est encore aux prises avec un taux de chômage de 8,4 %.

Restons tout de même « humbles » puisqu’on est encore loin de notre taux de chômage record de 4,5 %, lequel avait été atteint en février 2020, soit juste avant le déclenchement de la virulente pandémie actuelle.

Selon les données de l’emploi compilées par Statistique Canada pour le mois de juin, le Québec a réussi jusqu’à présent à récupérer 92,6 % des 825 900 emplois qu’il avait momentanément perdus lors des mois de mars et avril 2020, les deux pires mois de la pandémie de COVID-19.  

Ainsi, par rapport au niveau de l’emploi de février 2020, juste avant l’éclatement de la pandémie, le Québec accuse encore une perte globale de 61 400 emplois.

Avec l’enclenchement du « déconfinement » à la grandeur de la province en vue d’un retour à la vie normale possiblement au début de l’automne, on devrait être en mesure de récupérer bientôt la totalité des emplois envolés lors du pic de la COVID-19. 

Les secteurs éclopés 

Évidemment, la récupération des emplois perdus au début de la pandémie du coronavirus ne se fait pas au même rythme dans les divers secteurs.

Il y a des industries qui accusent encore de lourdes pertes après 13 mois de récupération d’emplois.

Sans aucune surprise, c’est le secteur de l’hébergement et de la restauration qui présente la pire fiche avec encore 68 900 emplois non recouvrés par rapport au niveau d’avant-pandémie.

Remarquez que le récent relâchement des restrictions sanitaires va, bien entendu, permettre au secteur de se relever petit à petit de la désastreuse paralysie dont il a été victime au cours des 15 mois de pandémie.

Au second rang des secteurs encore éclopés, on retrouve le secteur de la fabrication manufacturière avec 27 500 emplois non encore retrouvés.

Deux autres secteurs affichent chacun un recul d’une vingtaine de milliers d’emplois. Il s’agit des secteurs :  

  • Information, culture et loisirs : -20 200  
  • Autres services : -20 000  
  • Suit le secteur « Transport et entreposage », dont 19 400 emplois n’ont pas encore été recouvrés.      

Les secteurs gagnants

De très loin, c’est le secteur « Services d’enseignement » qui domine au niveau de la création d’emplois depuis le mois record de février 2020.

Non seulement le secteur est resté extrêmement solide et actif durant la pandémie de la COVID-19, mais de plus ce secteur dynamique s’est permis d’ajouter 55 400 emplois durant la pandémie.

Il faut dire que la majorité des emplois dans le secteur « Enseignement » font partie de la fonction parapublique québécoise. Et par le fait même, ces emplois étaient protégés par le gouvernement du Québec, comme tous les emplois de la fonction publique. 

Aucun emploi de créé en santé 

Par contre, je suis étonné de voir que le secteur névralgique « Soins de santé et assistance sociale » ne compte actuellement que le même nombre d’emplois (600 000) qu’en février 2020, le mois prépandémique.

De deux choses l’une : ou bien il reste beaucoup d’emplois à combler, ou bien un grand nombre d’employés ont tout simplement été mutés à l’intérieur de l’appareil gouvernemental de la santé dans le dessein de parer aux urgences liées à la COVID-19. 

Le retour des jeunes

Au cours du mois de juin, on a observé le retour en force sur le marché du travail des jeunes de 15 à 24 ans.

Il reste 11 000 emplois à recouvrer du côté des jeunes pour revenir au niveau de février 2020.

La fameuse Prestation canadienne d’urgence pour les étudiants (PCUE) ayant disparu, il est évident que le retour au travail redevient financièrement intéressant ! 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.