/sports/golf
Navigation

Classique John Deere: Glover finit en force et gagne le tournoi

Classique John Deere: Glover finit en force et gagne le tournoi
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

L’Américain Lucas Glover a remis l’une des deux cartes de 64 (-7), le meilleur pointage de la journée, dimanche, à la Classique John Deere, dans l’Illinois, pour enlever les honneurs du tournoi.

L’athlète de 41 ans a réussi huit oiselets, dont cinq sur les sept derniers fanions et un seul boguey lors de la ronde finale. Il a ainsi conclu les 72 trous réglementaires en 265 (-19) frappes, deux coups devant ses plus proches poursuivants, les Américains Ryan Moore et Kevin Na.

Il s’agit de la quatrième victoire de Glover sur le circuit de la PGA. Son dernier triomphe avait eu lieu il y a un peu plus de 10 ans, à l’édition 2011 du Championnat Wells Fargo.

Classique John Deere: Glover finit en force et gagne le tournoi
Photo AFP

Du côté des Canadiens, Nick Taylor a obtenu le meilleur rendement, avec une égalité en 28e position, grâce à un cumulatif de 273 (-11). Pour sa part, David Hearn a dû partager la 50e place, avec un cumulatif de 277 (-7). L’autre représentant de l’unifolié qui a pu participer aux rondes de la fin de semaine, Roger Sloan, a conclu l’événement au 71e rang, 20 frappes derrière le meneur.

Weir tout près de la victoire 

Le Canadien Mike Weir a terminé au deuxième rang de l’Omnium senior des États-Unis, disputé au Nebraska, à quelques coups du gagnant, l’Américain Jim Furyk.

Ce dernier a tranquillement vogué vers la victoire, calant trois oiselets, deux bogueys et un double boguey. Furyk a complété le tournoi avec un cumulatif de 273 (-7), trois frappes devant ses plus proches poursuivants, soit Weir et le Sud-Africain Retief Goosen.

Weir a retranché trois coups à la normale de 70 durant la dernière ronde, pour ainsi grimper de trois positions.

Pour sa part, le représentant de l’unifolié Stephen Ames a connu quelques difficultés durant ses 18 derniers trous. Il n’a pas été en mesure de retrancher des coups à la normale, en plus de commettre trois bogueys et un double boguey. Il a ainsi glissé de six positions et a conclu le tournoi à égalité au huitième rang, à huit frappes du meneur.

LPGA: la météo force la fin du tournoi 

À la Classique Marathon de la LPGA, à Sylvania, dans l’Ohio, la Japonaise Nasa Hataoka s’est vu remettre la victoire malgré le fait que la ronde finale n’ait pas eu lieu.

En raison des conditions météorologiques qui ne permettaient pas de jouer, le classement au terme des 54 premiers trous a été utilisé pour déterminer la gagnante.

Hataoka a donc conclu l’événement avec une priorité de six coups sur ses plus proches poursuivantes, les Américaines Elizabeth Szokol et Mina Harigae. Il s’agit de son quatrième sacre sur le circuit de la LPGA.