/entertainment/comedy
Navigation

Festival d’été de Québec: place aux rires avec Alexandre Barrette et Mehdi Bousaidan

Pour une rare fois dans son histoire, le FEQ s’ouvre à l’humour

Alexandre Barrette a mis le public dans sa poche lundi soir au Festival d’été.
Photo Stéphane Bourgeois Alexandre Barrette a mis le public dans sa poche lundi soir au Festival d’été.

Coup d'oeil sur cet article

Pour la première fois depuis quelques décennies, la musique, qui occupe habituellement l’entièreté de la programmation du Festival d’été, a cédé sa place aux blagues, lundi soir, au Manège militaire. L’humour était mis à l’honneur avec la présentation des spectacles en solo respectifs d’Alexandre Barrette et Mehdi Bousaidan, qui affichaient complet. 

Ce serait vraisemblablement la première fois de l’histoire du FEQ que des spectacles de stand-up sont présentés dans le cadre du festival. S’il y a déjà eu de l’humour au FEQ, ce serait dans les années 1970, alors que le festival était plus axé sur le théâtre et les arts de la rue, soutient le directeur de la programmation, Louis Bellavance.  

Originaire de Québec, Alexandre Barrette confiait, quelques heures avant de monter sur scène, que ce spectacle avait une signification toute particulière, lui qui a vécu le FEQ de nombreuses années comme festivalier.  

«Pour moi, c’est comme un rêve, a-t-il confié au Journal. Faire aujourd’hui partie de la programmation, c’est génial.» 

Dans une ambiance décontractée, l'humoriste a lancé le bal avec une représentation fort sympathique de son one man show Semi-croquant, qu'il a lancé en 2019. On doute toutefois que le Manège militaire soit vraiment l’endroit idéal pour l’humour, bien que dans le contexte pandémique, c’était tout désigné.  

Mais il y avait de l’écho dans la trop grande salle, et le bruit incessant de spectateurs qui ouvraient des canettes de bière a fini par déranger l’humoriste sur scène, qui a décrété des «séances d’ouverture de canettes toutes les quinze minutes».

En ce qui a trait aux spectacles, on a eu droit à deux excellentes prestations. Avec son humour espiègle et baveux, Alexandre Barrette a rapidement mis le public dans sa poche. Ses observations sur des sujets comme les règles illogiques de la langue française, sa famille, l’homophobie, l’itinérance, les amateurs de sports comme le baseball, l’escrime et la UFC ont toutes fait mouche. 

Pour se coller à l’actualité, il a rattaché à la pandémie des blagues sur sa prise de poids et sur le Mega Fitness Gym, en plus de rendre hommage aux travailleurs de la santé. Même s’il n’y a «rien de drôle dans une tentative de meurtre», Alexandre Barrette a arraché des rires francs lorsqu’il a mimé deux personnes aveugles qui s’entretuent. Mission accomplie. 

Bousaidan: drôle et humain

À 21 h 30, Mehdi Bousaidan a offert une prestation tout aussi hilarante de son spectacle Demain, un one man show à la mise en scène et aux effets visuels créatifs, et aux textes qui mettent en valeur le bagage culturel ainsi que le côté profondément humain de l'humoriste.

Alexandre Barrette a mis le public dans sa poche lundi soir au Festival d’été.
Photo Stéphane Bourgeois

Alors qu'il est dur à battre en improvisation, ses interventions auprès du jeune public n’ont jamais raté la cible. Il nous a beaucoup fait rire avec ses nombreuses anecdotes de voyage, son numéro sur les sports norvégiens, l’histoire de ses premiers spectacles dans un pénitencier ou lorsqu'il a raconté la fois où il a apporté de fausses armes à l’École nationale de l’humour. On a été impressionné par la justesse de ses imitations des différentes langues. 

Mehdi Bousaidan a présenté son spectacle tel qu’il existait avant la pandémie, sans aucune allusion à celle-ci. Et franchement, ç’a fait du bien que le sujet soit mis de côté, pour une fois.  

L’avenir de l’humour au FEQ

À en croire Louis Bellavance, l’humour devrait revenir lors de la prochaine édition régulière du Festival d’été. L’idée «d’égayer l’ensemble de l’offre» — accessible avec le laissez-passer — par l’humour était présente bien avant la pandémie, même depuis plusieurs années.

«Les gens ne l’ont jamais su, mais ce sont des spectacles qu’on avait programmés sur notre édition annulée, a-t-il révélé au Journal. Quand on a annulé en 2020, on n’avait pas encore annoncé la programmation du Manège militaire, mais il y avait Alexandre Barrette, Mehdi Bousaidan et plein d’autres aussi. On y pensait depuis plusieurs années.» 

La soirée de lundi a été «un test» plutôt favorable: les billets se sont envolés très rapidement, rapporte Louis Bellavance. Quelle place prendra l'humour au FEQ à l'avenir? Jamais le festival ne deviendra hybride, assure-t-il. «Il ne sera ni un tremplin pour les humoristes ni un incontournable. Mais des spectacles d’humour en fin de soirée au Manège militaire, pourquoi pas.» 


Clay and Friends et Alaclair Ensemble sont les têtes d’affiche du FEQ, mardi soir.