/news/society
Navigation

Le baromètre des boissons alcoolisées préférées au Québec

Coup d'oeil sur cet article

Chaque semaine, Le Journal, en collaboration avec la firme Léger, dévoile un coup de sonde sur une variété de sujets qui vous touchent de près ou de loin. Notre Baromètre mesure ainsi ce qui vous fait vibrer ou sourciller en tant que Québécoise et Québécois, jeune et moins jeune, francophone, anglophone ou allophone, à Montréal ou en région. 

1. Vin rouge : 34 % 

Photo Adobe Stock

2. Vin blanc : 28 %

Photo Adobe Stock
  • Écoutez le chroniqueur du site «vinquebec» Marc-André Gagnon, avec Vincent Dessureault sur QUB Radio:

3. Bière blonde : 23 %

Photo Adobe Stock

4. Vin rosé : 16 %

Photo Adobe Stock

5. Rhum : 14 %

Photo Adobe Stock

6. Gin : 13 %

7. Vodka : 12 %

8. Champagne / mousseux : 11 %

9. Bière blanche : 9 %

10. Bière IPA : 8 %

11. Bière rousse : 7 %

12. Whisky / bourbon : 7 %

13. Cidre : 7 %

14. Amaretto : 7 %

15. Eau pétillante alcoolisée (seltzer) : 5 %

16. Bière noire : 4 %

17. Téquila : 4 %

18. Scotch : 4 %

19. Porto : 4 %

20. Crème de menthe : 3 %

21. Cognac / brandy : 3 %

22. Vin de dessert : 2 %

23. Aperol : 2 %

24. Pastis : 1 %

25. Absinthe : 1 %


Méthodologie

Le sondage a été réalisé en deux temps. Une question ouverte a été posée aux panélistes LEO (Leger Opinion) pour qu’ils soumettent leurs alcools préférés. Ensuite, un sondage scientifique a été fait auprès d’un millier de Québécoises et de Québécois représentatifs, du 18 au 20 juin 2021 sur la base des alcools les plus mentionnés pour qu’ils partagent leurs trois premiers choix. Seuls les 25 types d’alcool les plus mentionnés sont présentés dans ce baromètre.  


  • Philippe Léger, Le Journal de Montréal   

LE CONSTAT

Il y a maintenant plus de Québécois qui préfèrent le vin, rouge ou blanc à la bière. Ce mythe tenace du Québécois grand buveur de bière n’est plus nécessairement vrai. Ce baromètre nous donne une autre perspective sur nous-mêmes : et si nous étions plutôt des amateurs de vins ? Et si nous levions maintenant le doigt plutôt que le coude ? 

LA SURPRISE

Si vous partez sur les routes du Québec cet été, vous allez voir une multitude de villes et de villages qui se sont régénérés aux alentours de microbrasseries et de distilleries. Notre goût en alcool se raffine. Pas pour rien que le rhum, le gin, le cidre et les bières IPA du Québec se trouvent assez hauts dans ce baromètre. 

DÉCEPTION

Les stéréotypes entre les hommes et les femmes sont assez têtus en ce qui a trait à l’alcool... et ce baromètre tend à les confirmer. Les hommes préfèrent significativement les bières — blondes, IPA, rousse — et les femmes se tournent davantage vers les vins, particulièrement le blanc et le rosé, et les apéritifs.  

Iglou, iglou !   

  • Richard Martineau, Le Journal de Montréal   

Dieu qu’il a coulé de la piquette sous les ponts avant qu’on arrive aux résultats de ce sondage !

Que de mauvaises bibines avons-nous dû ingurgiter avant de développer notre palais !

Première brosse

Je me souviens de ma première brosse : une bouteille de cidre dégueulasse piquée dans un dépanneur. Même pas du Cidre d’Orléans que nous vendaient Les Cyniques à la télé. Juste de l’acide à batterie avec un arrière-goût de pommes.

Sans oublier les vins allemands hyper sucrés et l’inévitable crème de menthe qui trônait sur les bars en stucco de nos mononcles.

C’était l’époque de la Commission des liqueurs, avec le commis qui allait chercher le produit diabolique dans le backstore.

Aujourd’hui, nous faisons nos frais en lisant les étiquettes de grands crus dans l’Espace Cellier.

Non seulement le vin rouge trône-t-il en haut du sondage, mais on boit du pastis, peuchère ! De l’Apérol, mamma mia ! Et de l’absinthe, comme Baudelaire !

Quant au gin, c’est devenu notre Kik Cola. Tout le monde fait du gin, même Guy Lafleur ! Et du bon, en plus ! Des gins qui gagnent des prix partout !

Même notre vodka fait la barbe aux Russes !

Des connaisseurs !

Avant, quand tes amis t’apportaient une bouteille, tu en donnais quelques gouttes au chat pour voir si le liquide était potable. Si la bête ne paralysait pas après 10 minutes, tu pouvais le servir sans crainte...

Aujourd’hui, c’est à qui trouvera le vin le plus chic.

Terminée, l’incontournable bouteille de porto que tu refilais à d’autres amis quand ceux-ci t’invitaient ! Et qui se promenait, ainsi, de maison en maison, sans jamais être ouverte, comme un gâteau aux fruits reçu à Noël en 1983 !

On a maintenant le goût développé. On hume. On décante. On carafe. On sirote.

Et quand on boit de la bière, elle vient d’une microbrasserie de Saint-Louis-de-Gonzague.

Santé !


Faites la différence

Les résultats de ce sondage vous font réagir ? Envoyez-nous vos lettres d’opinion pour participer à la discussion à l’adresse suivante : faitesladifference@quebecormedia.com

► Vous aimeriez vous aussi répondre à des sondages?

Inscrivez-vous à LEO, le panel de Léger : https://bit.ly/3raMw62

À VOIR AUSSI