/world/pacificasia
Navigation

Virus: premiers touristes étrangers sans masques expulsés de Bali

Virus: premiers touristes étrangers sans masques expulsés de Bali
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Plusieurs touristes étrangers ont été expulsés lundi de l’île indonésienne de Bali après avoir été surpris sans masques, une première alors que l’Indonésie fait face à une flambée épidémique provoquée par le variant Delta du coronavirus.

• À lire aussi: COVID-19: Pfizer-BioNTech va demander l’autorisation pour une troisième dose de vaccin

• À lire aussi: Flambée de COVID-19: nouvelles restrictions sanitaires aux Pays-Bas

 

Trois visiteurs en provenance des États-Unis, de Russie et d’Irlande ont été placés sur des vols à destination de leurs pays d’origine après avoir été surpris sans masques dans des lieux publics, en violation des nouvelles règles de tolérance zéro adoptées à Bali, selon les autorités.

« Ils ont violé les normes sanitaires de base requérant le port d’un masque pendant cette période d’état d’urgence », a déclaré Jamaruli Manihuruk, responsable de l’administration judiciaire à Bali.

Une femme russe qui a refusé d’observer une quarantaine après avoir été déclarée positive doit également être expulsée, dès qu’elle ne sera plus porteuse du virus, a-t-il ajouté.

Les nouvelles règles de distanciation sociale, beaucoup plus strictes, doivent demeurer en vigueur en Indonésie au moins jusqu’au 20 juillet.

L’île de Bali a été jusqu’à maintenant moins touchée que le reste du pays, mais le nombre de personnes contaminées augmente chaque jour. L’île a enregistré au total 56 000 cas et 1648 décès.

Virus: premiers touristes étrangers sans masques expulsés de Bali
AFP

Ces quatre touristes étrangers sont les premiers à être expulsés pour avoir violé les nouvelles règles en vigueur à Bali.

Virus: premiers touristes étrangers sans masques expulsés de Bali
AFP

L’Indonésie, quatrième pays le plus peuplé au monde avec près de 270 millions d’habitants, a comptabilisé un nombre record de 40 427 personnes positives au cours des 24 dernières heures, ainsi que 891 décès.

Le nombre de cas quotidiens a quadruplé en moins d’un mois.

À VOIR AUSSI...