/finance
Navigation

Les raisons derrière les hausses de prix à la SAQ

Coup d'oeil sur cet article

Pour la deuxième fois en deux mois, la SAQ montera les prix de quelque 2055 produits. Cette hausse de prix entrera en vigueur le 18 juillet prochain.

• À lire aussi: Deuxième hausse en deux mois: la SAQ augmente les prix de 2055 produits

Les tarifs plus élevés sont dus aux circonstances exceptionnelles du transport maritime. «On a donc annoncé une augmentation moyenne de 13 sous, soit un peu moins de 1% sur quelque 2000 produits, ce qui est en bas de l'inflation», explique Yann Langlais-Plante, porte-parole des affaires publiques et des communications à la SAQ. 

«Le vin qui provient de la France ou de l'Espagne, il faut le faire venir par transport maritime», explique M. Langlais-Plante. «Nos coûts pour les prix de nos conteneurs sont passés du simple au double, donc évidemment, il y a un coût qui est associé. C'est une hausse qui est exceptionnelle en juillet, habituellement seulement deux hausses par année sont autorisées, soit en mai et en novembre, et des baisses sont permises tout au long de l'année.»

La SAQ s'engage à baisser les prix si la situation revient à la normale dans le transport maritime. 

M. Langlais-Plante note que la SAQ offre un plus grand éventail de produits que plusieurs pays. «Si vous allez en Italie par exemple, c'est très difficile de trouver un vin français. Au Québec, on a 30 000 produits de plus de 80 pays, donc la variété des produits ne change pas et nos équipes ont fait un travail exceptionnel dans la dernière année pour s'assurer de l'approvisionnement malgré un contexte de transport maritime extrêmement difficile», dit-il. 

L'enthousiasme des Québécois pour l'achat local se fait aussi sentir à la SAQ, et M. Langlais-Plante invite les citoyens à consommer des produits de chez nous.  

«C'est une belle opportunité d'aller voir ce qu'il se passe chez les producteurs du Québec.»

À VOIR AUSSI