/news/currentevents
Navigation

Noyade à Saint-Siméon: la chienne a péri en même temps que son maître

Étienne Gélinas, 23 ans, accompagné de sa chienne Appa, qui était recherchée après la noyade.
Photo courtoisie Étienne Gélinas, 23 ans, accompagné de sa chienne Appa, qui était recherchée après la noyade.

Coup d'oeil sur cet article

La chienne, qui a disparu en même temps que son maître la semaine dernière, à Saint-Siméon, pendant une sortie en planche à pagaie, a été retrouvée sans vie sur les berges de la Baie-des-Rochers lundi, en fin de journée, par des kayakistes.

• À lire aussi: L'amateur de planche à pagaie retrouvé sans vie rêvait de changer le monde

La famille d’Étienne Gélinas, 23 ans, originaire de Beauceville, avait bon espoir de retrouver l’épagneul anglais vivant.

Lors de la sortie sur le fleuve, Appa, la chienne de trois ans, portait elle aussi une veste de flottaison. Elle l’avait toujours au moment de sa découverte. 

Funérailles

Des bénévoles, encadrés par le groupe Ge Cherche Charly, ont ratissé le secteur toute la fin de semaine dans l’espoir de l’apercevoir, mais en vain.  

« Elle n’était pas du tout dans le même secteur de la baie où Étienne a été retrouvé. Après autant de jours de recherche à scruter les berges, on pensait qu’Appa aurait pu être en déplacement dans les bois », a confié Christine Gélinas, la sœur de la victime. 

« Maintenant qu’on a trouvé Appa, on peut boucler la boucle », a-t-elle ajouté.  

Rappelons qu’Étienne Gélinas, qui était membre de la Commission-Jeunesse du Parti libéral du Québec, est mort noyé le 6 juillet dernier lors d’une sortie en planche à pagaie, avec sa chienne qui l’accompagnait partout.  

Des randonneurs ont découvert le jeune homme sans vie sur les berges de la Baie-des-Rochers. Il portait toujours sa veste de flottaison. 

Les funérailles du jeune homme, reconnu pour son engagement politique et son désir de changer le monde, seront célébrées le samedi 17 juillet, à Beauceville.