/lifestyle/techno
Navigation

Le Grand Costumier offre son savoir-faire à l’industrie vidéo

Le Grand Costumier offre son savoir-faire à l’industrie vidéo
Grand Costumier

Coup d'oeil sur cet article

Pour rappel, le Grand Costumier rassemblait toute la collection de vêtements de Radio-Canada des années 1950 à aujourd’hui. C’est aussi l’une des plus importantes collections sur le continent. Mais, en octobre 2014, la société d’État a décidé de fermer sa division vestimentaire à cause de la diminution des productions télévisées. 

Pour éviter de dilapider cet héritage, un organisme à but non lucratif (OBNL) a été créé pour reprendre la gestion du costumier, fin 2015, et offrir des services au plus grand nombre.

Situé dans une annexe de l’édifice Gaston-Miron, le costumier occupe 16 000 pi2 sur 5 étages, incluant un atelier de confection, des salles d’essayage, ainsi qu’un atelier de bricolage et de teinture. Le Grand Costumier occupe une annexe du bâtiment qui formait l’entrepôt de livres.

Le Grand Costumier offre son savoir-faire à l’industrie vidéo
Grand Costumier

Un pôle spécialisé en costumes numériques 

Cette expertise dans l’art vestimentaire a trouvé un nouveau débouché, celui des jeux vidéo, domaine dans lequel Montréal est l’une des capitales mondiales.

Comme les grands et petits éditeurs doivent créer une foule de vêtements numériques pour illustrer et habiller les personnages des jeux vidéo, l’expertise du Grand Costumier arrive à point nommé.

Le Grand Costumier offre son savoir-faire à l’industrie vidéo
Grand Costumier

Ce dernier «offrira des services d’aide à la création, permettant aux studios d’avoir accès à l’expertise du Grand Costumier ainsi qu’aux costumes de sa collection, en appui à leur création. Ces services permettront de répondre de façon très personnalisée aux besoins différenciés des studios», peut-on lire dans le communiqué.

Une formation sera également offerte aux dessinateurs et autres créateurs de jeux vidéo. Ainsi, les patrons orientés jeux vidéo permettront de mieux maîtriser les étapes de création d’un patron à l’aide des logiciels de création et, ultimement, ils permettront de rehausser la qualité des productions.

De cette façon, notre industrie des jeux vidéo disposera d’un atout important dont les autres capitales du jeu n’ont pas l'accès. Et, pour le Grand Costumier, cette industrie représente un formidable débouché, une corde de plus à son arc.

«Le Grand Costumier s’est entouré de précieux partenaires dans la mise en œuvre du projet: le Centre de développement et de recherche en intelligence numérique (CDRIN), La Guilde du jeu vidéo du Québec et Ubisoft.»

Le Grand Costumier offre son savoir-faire à l’industrie vidéo
Grand Costumier