/news/coronavirus
Navigation

«Le vaccin contient un ARN, le virus en contient une cinquantaine»

Coup d'oeil sur cet article

Un médecin ne comprend pas pourquoi plusieurs personnes, notamment les jeunes, sont toujours réfractaires à recevoir leur vaccin contre la COVID-19 alors que le variant Delta se répand dans le monde.  

• À lire aussi: En surplus de vaccins, le Canada augmente ses dons aux pays pauvres

• À lire aussi: COVID-19: de nouveaux vaccins à venir pour contrer les variants

• À lire aussi: OMS: lien «probable» entre des problèmes cardiaques et certains vaccins contre la COVID

La contagiosité du variant Delta devrait convaincre les gens à se faire vacciner, croit-il, parce que «100% des gens non vaccinés vont l’attraper», soutient le Dr Élie Haddad, chef du service d’immunologie et de rhumatologie pédiatrique au CHU Sainte-Justine en entrevue à LCN.

À ceux qui ont peur des vaccins à ARN messager, le Dr Haddad répond que le virus contient beaucoup plus d’ARN que le vaccin. 

«Le vaccin, ça contient de l’ARN, un ARN qui est le virus, alors que le virus, il en contient une cinquantaine, lui, d’ARN. Alors les gens qui ont peur du vaccin, comme ils ne se vaccinent pas ils vont attraper le virus, ils vont attraper encore plus d’ARN», explique-t-il. 

Il ajoute que la peur des ARN «n’a pas de sens». 

«D’avoir peur de l’ARN en soi, ça n’a pas de sens. D’avoir peur de cet ARN là, ça n’a pas de sens non plus parce que si on ne se vaccine pas, on va l’attraper à cause de la contagiosité. Et quand on l’attrape, dans la majorité des cas ça va, mais dans la minorité des cas ça peut faire des formes graves», lance le docteur. 

Message aux jeunes

Le Dr Haddad tient particulièrement à lancer un message aux jeunes qui croient qu’ils n’ont pas besoin de se faire vacciner parce qu’ils ne développeront pas de formes graves de la COVID-19. 

«Si on ne se vaccine pas, on va l’attraper et quand on l’attrape, il ne faut pas croire que c’est aussi simple que ça. Il y a des formes graves, il y a des formes de COVID long, il y a des complications pulmonaires qu’on n’a pas encore comprises, il va y en avoir de plus en plus», prévient-il. 

Le médecin de l’hôpital Sainte-Justine mentionne aussi que les gens auront des symptômes similaires en réaction au vaccin que ceux qu’ils auraient eus en réaction au virus.  

«Il faut que les gens arrêtent de se croire invincibles et surtout, si le virus ne leur fait rien, le vaccin ne leur fera rien pareil», dit le Dr Haddad. 

Immunité collective

Si plusieurs personnes sont d’avis qu’elles n’ont pas besoin de se faire vacciner parce que la province atteindra l’immunité collective, le Dr Élie Haddad ajoute un bémol. 

«Plus un virus est contagieux, plus le pourcentage de patients pour atteindre l’immunité de groupe doit être grand. Avec quelque chose de très contagieux, il faudrait que 95% des gens l’aient attrapé. Donc plus c’est contagieux, plus il faut se vacciner, en fait, et on a changé de paradigme avec ce nouveau variant», constate le docteur. 

Plus les gens se feront vacciner, moins on risque de voir apparaître de nouveaux variants, dit-il aussi. 

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres