/opinion/faitesladifference
Navigation

M. Trudeau, les manufacturiers ont besoin d’un plan

Coup d'oeil sur cet article

Les entreprises manufacturières ne sont pas uniquement à la base de la fabrication de biens indispensables de notre quotidien, elles façonnent aussi le tissu économique et social des communautés où elles sont actives. Omniprésentes au Québec, elles emploient près de 450 000 personnes.  

À plusieurs reprises, les manufacturiers ont répondu à l’appel pour protéger les Québécois contre la COVID-19. Fabrication de visières, de masques, de gel antiseptique, de médicaments; certaines entreprises ont renforcé leur chaîne de production, d’autres l’ont carrément transformée. Au Québec, pensons à Medicom ou à Adfast, qui ont rapidement délaissé leurs activités habituelles pour mettre en place des systèmes efficaces de confection de masques et de visières. 

Mais aujourd’hui, l’urgence ne consiste pas à dresser la liste de leurs contributions. Il faut plutôt que le gouvernement fédéral pose des actions concrètes pour les soutenir.  

  • Écoutez l'entrevue d'Alexandre Dubé avec Véronique Proulx, présidente-directrice générale de Manufacturiers et Exportateurs du Québec, sur QUB radio:   

Planifier la relance, maintenant

À l’aube d’un retour à la «normale», l’absence de vision et de stratégie industrielle fédérale pour la relance du secteur manufacturier inquiète avec raison les centaines de manufacturiers québécois qui attendent depuis trop longtemps un plan clair. La gestion «au jour le jour» — notamment des enjeux liés aux frontières ainsi que des défis engendrés par les grèves ayant affecté des réseaux d’approvisionnement stratégiques — met les emplois en péril, fragilise les chaînes d’approvisionnement et menace la pérennité de l’industrie. 

Une stratégie industrielle prévoyant des mesures spécifiques et pertinentes pour les manufacturiers est donc nécessaire pour orchestrer la relance. Une vision globale de l’ensemble du secteur permettra d’améliorer la capacité de production pour tous les sous-secteurs manufacturiers, de leur donner les moyens de leurs ambitions et de rivaliser avec les plus grandes économies du monde. 

Faire croître le secteur manufacturier

D’abord, il est essentiel que le gouvernement fédéral adopte une stratégie industrielle avec des mesures fortes permettant l’adoption rapide des nouvelles technologies afin de moderniser les chaînes de production. Ces mesures permettront également aux entreprises manufacturières de se positionner comme leaders à l’international et d’accélérer la transition énergétique vers un secteur carboneutre. 

Cette stratégie industrielle devra également aborder la question de la pénurie de main-d’œuvre qui nous frappe de plein fouet et qui rend pratiquement illusoire toute opportunité de développement et de croissance. Les statistiques sont accablantes: selon l’Institut de la statistique du Québec, 20 350 postes sont vacants dans le secteur de la fabrication au Québec. Nos entreprises ont besoin de travailleurs pour fonctionner à plein régime. Haussons les seuils d’immigration et facilitons l’accueil des travailleurs étrangers temporaires. Permettons aux manufacturiers d’être plus compétitifs et inclusifs en attirant des talents de tous les horizons. 

L’équation est très simple: une stratégie industrielle fédérale, incluant des mesures performantes en matière d’innovation et de main-d’œuvre, permettra de produire et d’exporter davantage, d’assurer une transition énergétique efficace et ainsi, de garantir la pérennité de près d’un demi-million d’emplois tout en soutenant la croissance du secteur manufacturier québécois. 

Dennis A. Darby, PDG, Manufacturiers exportateurs du Canada

Véronique Proulx, présidente, Manufacturiers exportateurs du Québec

Votre opinion
nous intéresse.

Vous avez une opinion à partager ? Un texte entre 300 et 600 mots que vous aimeriez nous soumettre ?