/news/coronavirus
Navigation

Tirage de centaines de masques de plongée inutilisés par les soignants

Tirage de centaines de masques de plongée inutilisés par les soignants
Capture d'écran, TVA Nouvelles

Coup d'oeil sur cet article

Au moins 300 masques de plongée flambant neufs sont désormais tirés au sort par un CISSS de la Montérégie qui ne les a jamais utilisés, comme convenu, pour protéger ces soignants qui côtoient des patients atteints de la COVID-19.

• À lire aussi: Vaccination des enfants: l’ONU sonne l’alarme sur un risque de «catastrophe absolue»

• À lire aussi: «Le vaccin contient un ARN, le virus en contient une cinquantaine»

• À lire aussi: COVID-19: 75 nouveaux cas et aucun décès supplémentaire au Québec

Dans un courriel interne envoyé mardi à tous les employés du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Montérégie-Ouest, l’organisation annonce en grande pompe un tirage insolite. 

300 masques de plongée comme celui-ci se feront tirer par un CISSS
Photo courtoisie
300 masques de plongée comme celui-ci se feront tirer par un CISSS

« Le CISSS a choisi de vous faire profiter des masques de plongée en organisant un tirage au sort parmi les employés, les gestionnaires et les médecins intéressés », peut-on y lire. 

En tout, ces 300 masques ont coûté entre 9000 et 10 000 $ aux contribuables, mais ils n’ont jamais servi. Selon le CISSS, le grand tirage aura lieu à la fin du mois et seuls les employés peuvent y participer. 

« En mars 2020, alors qu’on appréhendait l’ampleur que la pandémie pourrait prendre, toutes les solutions ont dû être envisagées par le comité de contingence au cas où nous aurions été confrontés à une pénurie de masques N95 », explique la porte-parole du CISSS de la Montérégie-Ouest Jade St-Jean. 

«C’est dans ce contexte que 300 masques de plongée ont été achetés comme solution de dernier recours à la suite d’une recommandation médicale. [...] Fort heureusement, ils n’ont pas eu à être utilisés», ajoute-t-elle. 

Pas au courant

Plusieurs infirmières et ambulanciers paramédicaux du CISSS de la Montérégie-Ouest ont affirmé au Journal qu’ils ignoraient cet achat de leur employeur avant de prendre connaissance du tirage.

« J’ai décidé de participer au concours. Mais quand j’ai vu le courriel, je me suis dit que le bateau du CISSS coulait une fois de plus et qu’on aurait sûrement besoin de masques de plongée à l’avenir », lance à la blague Éliane, une infirmière qui préfère taire son nom de famille par crainte de représailles de la part du CISSS. 

Selon nos informations, le communiqué annonçant le tirage n’était plus disponible sur le portail des employés, mercredi soir. 

Par ailleurs, d’autres établissements de santé au Québec ont annoncé l’année dernière leur désir d’utiliser des masques de plongée pour les soignants. Une équipe du CUSM avait annoncé en juin 2020 vouloir remplacer les masques N95 avec ceux-ci.

En France, des masques de plongée ont aussi été transformés en respirateurs dans le contexte de pénurie de matériel au début de la pandémie.

À voir aussi...      

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres