/news/society
Navigation

Crise du logement: situation critique pour 60 ménages à Sherbrooke

Coup d'oeil sur cet article

Deux semaines après les déménagements du 1er juillet, encore une soixantaine de ménages de Sherbrooke se trouvent dans une situation critique. 

La Ville a ainsi décidé de prolonger son aide financière pour aider les personnes dans le besoin.

Or, des données dévoilées dans le cadre d’une manifestation organisée par l’organisme Accompagnement pour personne à la recherche d’un toit (Appart) montrent que le prix des logements a grimpé de 16 % à Sherbrooke en 2021. C’est bien au-delà du 1,1 % d’augmentation que proposait la Régie du logement.

L’inflation, qui s’est chiffrée à 7,7 % cette année, explique en partie cette hausse, mais se trouve elle aussi bien en deçà de la hausse réelle des prix des loyers.

«Une crise du logement, on se base principalement sur le taux d’inoccupation. À Sherbrooke, il est présentement de 1,3 %. Dans une ville, pour que ce soit correct et que tout le monde soit bien, il devrait être à 4 %», a soutenu à TVA Nouvelles Karine Hamel, intervenante du projet Appart, vendredi.

La rareté des logements complique ainsi la recherche de logement de beaucoup de personnes. Mais, surtout, elle profite à certains propriétaires qui font monter les enchères avec leur loyer.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.