/news/coronavirus
Navigation

Les cas de COVID en augmentation dans tous les États américains

Coup d'oeil sur cet article

Les cas de COVID-19 sont en augmentation dans tous les États américains en raison de la vaccination au ralenti, et de la montée du variant Delta. Les spécialistes jugent qu’il faut donner un réel coup de barre afin d’endiguer la propagation du virus aux États-Unis.

• À lire aussi - Québec lance deux concours «Gagner à être vacciné» pour encourager la vaccination

• À lire aussi - COVID-19: 50 % des Québécois pleinement vaccinés

«Nous sommes confrontés à cela en raison de l’incompréhension par le public des directives pour les personnes entièrement vaccinées. Les gens croient qu’ils peuvent faire ce qu’ils veulent même s’ils ne sont pas vaccinés. Ils se comportent comme s’ils l’étaient!», a expliqué l’analyste médicale de CNN, la Dre Leana Wen dans son segment à Anderson Cooper jeudi soir.

Les cas de COVID-19 ne cessent de progresser dans tous les États, ainsi qu’à Washington DC, avec une augmentation de 10 % des cas depuis la semaine passée.

Un site de vaccination géré par la ville se trouve dans un quartier de Brooklyn qui connaît une augmentation des cas de COVID-19 le 13 juillet 2021 à New York.
AFP
Un site de vaccination géré par la ville se trouve dans un quartier de Brooklyn qui connaît une augmentation des cas de COVID-19 le 13 juillet 2021 à New York.

Dans 38 États, l’augmentation est d’au moins 50 %, selon les données de l’Université Johns Hopkins qui compile les cas depuis le début de la pandémie.

Les scientifiques estiment que cette augmentation est due à la vaccination qui stagne: seulement 48,3 % de la population est entièrement vaccinée, selon les Centres de contrôle et de prévention des maladies des États-Unis (CDC).

Hôpitaux remplis

Dans l'Arkansas, où seulement 35,1 % de la population est entièrement vaccinée, le variant Delta a eu un impact important, a souligné le chancelier de l'Université de l'Arkansas pour les sciences médicales, Cam Patterson, ajoutant que les hôpitaux étaient «pleins en ce moment et que les cas doublaient tous les 10 jours».

Les services d'urgence de l'État affirment qu'ils reçoivent un nombre record d'appels en raison de la montée du virus, selon KATV.

Il y a encore de l'espoir pour éviter une nouvelle vague si suffisamment de personnes se font vacciner, a déclaré la directrice des CDC, la Dre Rochelle Walensky.

Restrictions de voyage

En raison de la tendance à l'augmentation des cas, des villes et des États songent à mettre en place des restrictions de voyage pour les voyageurs non vaccinés, a ajouté Dre Walensky.

«Je pense que le moment est venu de vraiment redoubler nos efforts de vaccination et nos autres interventions de prévention», a-t-elle spécifié.

AFP

Avec la hausse des cas qui se poursuit, la baisse de vaccination, et la montée du variant Delta, la pandémie pourrait empirer, a-t-elle laissé entendre.

En Californie, le comté de Los Angeles, le plus grand comté du pays avec une population de 10 millions d'habitants, fait face à une augmentation du nombre de cas et d'hospitalisations. Le masque y redeviendra obligatoire dès samedi.

 

Les États-Unis voient émerger une «pandémie des non-vaccinés» 

Les autorités sanitaires américaines ont lancé vendredi un appel vibrant à la vaccination contre la COVID-19, soulignant que le bilan de la pandémie était reparti à la hausse dans les régions des États-Unis les moins vaccinées.

«Le message qui nous parvient est clair: on commence à assister à une pandémie des non-vaccinés», a lancé Rochelle Walensky, la directrice des Centres de prévention et de contrôle des maladies (CDC), la principale agence fédérale de santé publique, lors d’une conférence de presse.

Au cours des sept derniers jours, les États-Unis ont recensé quotidiennement 23 300 nouveaux cas en moyenne -- en hausse de 70 % par rapport à la semaine précédente --, 2790 hospitalisations (+36 %) et 211 morts (+26 %).

«Les personnes non vaccinées représentent quasiment l’intégralité des hospitalisations et des décès», a relevé Jeff Zients, le coordinateur de la réponse à la pandémie à la Maison-Blanche.

Cette recrudescence de la maladie est alimentée par le variant Delta, qui représente désormais plus de 80 % des nouveaux cas, selon le site spécialisé cov spectrum.

Une étude récente publiée par la revue scientifique Virological montre que ce variant, initialement détecté en Inde, se développe plus rapidement dans l’organisme que les précédentes formes de la maladie, ce qui rend les personnes infectées plus contagieuses.

Les vaccins actuellement disponibles aux États-Unis, de Pfizer, Moderna et Johnson & Johnson, restent très efficaces pour s’en protéger, mais la campagne de vaccination a beaucoup ralenti ces dernières semaines dans le pays.

L’objectif fixé par le président démocrate Joe Biden que 70 % des adultes aient reçu au moins une dose du vaccin au 4 juillet, le jour de la fête nationale, n’a pas été atteint. Ce taux plafonne 10 jours plus tard à 67,9 %.

De larges pans des États-Unis où les conservateurs hostiles aux vaccins sont majoritaires, comme le Missouri, l’Arkansas ou la Louisiane, affichent des taux bien inférieurs et sont aujourd’hui les plus concernés par le rebond de la pandémie.

Mais les autorités sanitaires soulignent que 80 % des personnes de plus de 65 ans, les plus vulnérables, sont vaccinées, ce qui devrait limiter les cas les plus graves et les décès.

À VOIR AUSSI...  

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres