/news/transports
Navigation

Ottawa accorde 4 millions $ pour le projet d’aérogare de Trois-Rivières

Coup d'oeil sur cet article

La pièce manquante du projet d’aérogare 2.0 de Trois-Rivières a été ajoutée vendredi avec la confirmation d’une participation de 4 millions $ du gouvernement fédéral.

Ce sont des travaux, qui selon le ministre de l’Industrie François-Philippe Champagne, visent à faire entrer l’aéroport de Trois-Rivières dans le 21e siècle.

Un nouveau bâtiment certifié LEED sera annexé à l’aérogare actuelle, qui date de 1963. On y retrouvera notamment des locaux administratifs, un restaurant et une salle de réception pour évènements corporatifs.

Le vieux bâtiment sera transformé en salle d’attente pouvant accueillir 200 personnes. Le coût total du projet est évalué à 11,3 millions $.

La participation fédérale, de 4 millions $, vient compléter celle de 3,6 millions $ confirmée par le gouvernement provincial. La ville de Trois-Rivières paiera le restant de la facture.

C’est la ministre du Développement économique, Mélanie Joly, qui en a fait l’annonce vendredi, en compagnie de son collègue François-Philippe Champagne et du maire de Trois-Rivières Jean Lamarche.

La ministre Joly semblait avoir de grande ambition pour la Mauricie en conférence de presse, soulignant qu’elle voulait voir Trois-Rivières et la région se hisser parmi les capitales de l’industrie aéronautique canadienne.

Le maire Jean Lamarche y voit de son côté une occasion d’améliorer l’attractivité de la ville. Au même titre que le port et la gare, il a rappelé qu’il est primordial d’avoir un aéroport digne des grandes villes. «Nos équipes sportives comme les Lions au hockey et les Aigles au baseball pourront l’utiliser pour leurs voyages. Et ça va faire une très belle porte d’entrée aérienne en Mauricie.»

Les travaux devraient débuter au printemps 2022 pour se terminer un an plus tard. Il n’est pas prévu, pour l’instant, que des vols à destination du sud ou des États-Unis partent de Trois-Rivières.

L’aéroport exécutif Gatineau-Ottawa (AEGO) ne sera pas en reste puisque Québec a également annoncé vendredi une aide financière de plus de 4,7 millions $ pour la réalisation de différents projets.

La construction d’une nouvelle voie de circulation pour les aéronefs, la réalisation d’un nouveau bâtiment consacré à la formation des pilotes ou encore la mise à niveau du stationnement pour les automobiles sont donc prévues.

«Ces nouvelles installations aideront l'AEGO dans son cheminement afin de devenir un pôle de classe mondiale en matière de formation en pilotage», a-t-il été indiqué par voie de communiqué.