/sports/opinion/columnists
Navigation

Un sérieux avertissement pour le Canadien

SÉRIES : Jets vs Canadiens
Photo Martin Chevalier La situation du capitaine Shea Weber force les décideurs du CH à réviser leur modèle d’affaires.

Coup d'oeil sur cet article

Les conséquences remettraient sur la table le modèle d’affaires de Marc Bergevin.

Si Shea Weber s’absente pour une saison... ou s’il prend sa retraite après 16 saisons dans la LNH, l’architecte de l’organisation devra revoir les plans, le dossier de son vétéran défenseur compliquant sérieusement la situation. Que le Canadien ne le protège pas, samedi, en vue de la séance de l’expansion, n’affectera pas l’organisation. Il est peu probable que le Kraken recrute un joueur de 36 ans s’apprêtant à rater la prochaine saison. Donc, Bergevin pourra protéger les trois défenseurs identifiés dans le Top quatre, Ben Chiarot, Joel Edmundson et Jeff Petry. 

Consultations

Également, Bergevin bénéficiera de plus d’espace de manœuvre relativement au plafond salarial. Weber représente 9,6 % des engagements financiers au niveau des patineurs. Mais, attention, il faudra l’approbation de la ligue pour confirmer qu’il s’agit bel et bien d’un cas ne laissant planer aucun doute. Comme on l’a fait dans le dossier de Nikita Kucherov.

Pas étonnant que tous les intervenants dans le dossier, la LNH, l’Association des joueurs, le Canadien, et l’agent de Weber multiplient les consultations.

Mais, assurément, le décor change.  

  • Il faut s’assurer qu’on trouvera à l’intérieur de l’organisation ou dans le cadre d’une transaction, un joueur pouvant appuyer les défenseurs actuels. Alexander Romanov se veut un joueur capable de se faufiler dans le Top quatre.  
  • Bergevin pourra se montrer plus actif sur le marché des joueurs autonomes sans restriction. Va-t-on rechercher un autre attaquant, un ailier gauche de préférence, pour donner plus de punch à une attaque qui en a bien besoin ? Gabriel Landeskog est un joueur attrayant.  
  • Il y a les dossiers de Phillip Danault et de Jonathan Drouin qu’il faudra résoudre dans les plus brefs délais. Drouin est présentement sur la liste des joueurs sur la touche pour une longue période.  
  • Si Jake Allen est réclamé par Seattle, Cayden Primeau a-t-il les ressources pour remplir adéquatement le rôle de gardien auxiliaire à Carey Price ?    
  • Bergevin profitera-t-il du marché des joueurs dont les contrats ont été rachetés et qui profitent maintenant de l’autonomie complète ?      

Cure de rajeunissement

Plusieurs formations ont entamé un programme de rajeunissement et aussi ils ont racheté des contrats afin d’amenuiser leur masse salariale. Duncan Keith a quitté Chicago pour Edmonton. Ryan Suter n’appartient plus au Wild du Minnesota. Les Panthers de la Floride ont mis fin à leur association avec Keith Yandle.  

Sur le marché des transactions, il y a le défenseur Seth Jones qui va se prévaloir de son statut de joueur autonome sans compensation à la fin de la saison 2021-22. Il a avisé les dirigeants des Blue Jackets de Columbus qui voudront l’échanger.

Des joueurs exposés dans la vitrine... mais encore faut-il avoir les conditions gagnantes pour s’aventurer dans un marché aussi dispendieux.

Bergevin à surveiller

Les prochains jours seront intéressants. Il est clair que Bergevin sera un joueur qu’on surveillera de près. Au cours des dernières années, il a toujours attiré les projecteurs.

Pourquoi ?

Il est constamment aux aguets. Il recherche des aubaines, il discute avec ses homologues. Il est bien informé sur tout ce qui se passe à travers la ligue.

Si les dernières nouvelles, bien qu’elles soient difficiles à encaisser, lui fournissent l’opportunité d’aller plus loin au niveau de la stratégie qu’il avait préparée, on peut être assuré qu’il n’hésitera pas à jouer du coude.

Afin que le Canadien poursuive sur sa lancée, le grand patron devra être plus clairvoyant que jamais. Weber est un leader, un capitaine de premier plan, un athlète courageux, déterminé. Tu ne remplaces pas un joueur de cet acabit. Tu cherches avant tout un moyen dans le but d’amenuiser l’inquiétude créée par la perte d’un tel patineur.

On comprend encore mieux l’attitude des joueurs quand ils se sont dirigés vers Weber, quelques minutes après la fin du cinquième match de la grande finale.  

Ils savaient très bien que le capitaine était mal en point et que la prochaine saison serait compromise... Bergevin le savait également. 

Une réplique  

À défaut de pouvoir obtenir un peu plus de latitude au niveau du plafond salarial, les directeurs généraux ont adopté une nouvelle stratégie.

Le rachat de contrat.

Ce n’est peut-être pas la meilleure solution, mais, pour l’instant, on retrouve un peu plus d’oxygène et on respire avec plus de facilité. Les décisions prises au cours des dernières semaines, inévitablement, auront des conséquences difficiles dans deux ou trois ans. Mais, pour l’instant, on n’a pas le choix.

Les propriétaires et Gary Bettman ont décrété deux arrêts de travail pour imposer le système actuel. Si la parité indique qu’on a fait le bon choix, que le système fonctionne bien comme en témoignent les résultats, dans le cadre de la pandémie, on aurait pu fournir aux directeurs généraux la possibilité d’obtenir plus d’options afin de composer avec le « gel » du plafond salarial. 

Dans le calepin  

  • Zach Parise va-t-il retrouver Lou Lamoriello à Long Island ? Le patron des Islanders de New York a tenté de faire l’acquisition de Parise, l’an dernier, mais la Ligue nationale n’avait pas accepté les modalités de la transaction. Un an plus tard, je ne suis pas certain que Parise demeure un joueur très attrayant pour les Islanders.  
  • Keith Yandl représente un risque sur le plan défensif... sauf qu’il peut aider une équipe à améliorer les résultats en supériorité numérique. Il recevra des offres... mais à quel prix ?