/news/transports
Navigation

Des résidents s’unissent pour changer une route dangereuse à Saint-Donat

Coup d'oeil sur cet article

Une pétition circule pour tenter de faire pression sur les autorités pour sécuriser la route 329 à Saint-Donat, dans les Laurentides.

Cette route connue par les résidents et les policiers n’est pas célèbre pour les bonnes raisons.

Il y a quelques jours, Yannick Gagnière y a perdu la vie.

En 2006, la municipalité avait déjà interpellé le ministère des Transports du Québec (MTQ) des dangers de ce segment.

Carine Ricci, une citoyenne de Saint-Donat, en a assez et a décidé de lancer une pétition pour tenter de faire avancer les choses.

Elle propose de prolonger la réduction de la vitesse maximale permise - la faisant passer de 90 à 70 km/h - sur le tronçon de la route 329 compris entre la route 125 et le chemin Régimbald.

«Il y a déjà un tronçon de la route 329 où la vitesse a été réduite, mais on souhaite que ça soit prolongé jusqu’à l’intersection du chemin Régimbald parce que justement il y a des voitures qui souhaitent y accéder et la visibilité est très réduite», a expliqué l’initiatrice de la pétition en entrevue à LCN, samedi.

Elle souhaite également que la présente policière soit augmentée afin que la zone d’interdiction des dépassements soit respectée.

«C’est une route où les gens roulent à 90 km/h et puis il y a une courbe en "S" qui précède l’intersection du chemin Régimbald, et puis il y a une ligne droite et plusieurs décident d’accélérer à cet endroit pour tenter de dépasser même si c’est interdit», a mentionné Carine Ricci.

En terminant, elle propose de modifier la configuration de la courbe en «S» entre les chemins Carolus-Laurier et Régimbald, comme demandé dans la requête déposée au MTQ en 2017 et appuyée à l’unanimité par le conseil municipal de Saint-Donat.

Le Bureau du coroner pourrait recommander des changements dans leur rapport final de l’enquête sur l’accident qui a coûté la vie de Yannick Gagnière. Ce dernier est décédé le 11 juillet sur la route 329 en revenant d’un week-end au chalet avec ses parents.

Au volant de la voiture, l’homme de 29 ans a heurté un véhicule qui circulait en sens inverse en voulant éviter une moto dont le conducteur avait vraisemblablement perdu la maitrise, près de l’intersection du chemin Régimbald.

Lors de l’écriture de ses lignes, la pétition avait récolté plus de 5000 signatures.

En après-midi, samedi, la pétition avait récolté plus de 5300 signatures sur l’objectif de 7500.