/weekend
Navigation

En mission pour sauver la Terre

Patricia Cornwell
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Pour la deuxième enquête de sa nouvelle héroïne, le capitaine Chase, l’écrivaine américaine à succès Patricia Cornwell invite ses lecteurs dans un monde où la haute technologie, l’aérospatiale et la robotique sont aussi fascinantes que dangereuses. Dans cette intrigue palpitante rigoureusement documentée, intitulée Orbite, Calli Chase retrouve sa sœur jumelle qui avait disparu après le tir manqué d’une fusée à Wallops. Elle découvre qu’un programme top secret est hors de contrôle, et se lance dans une course contre la montre pour sauver sa sœur. Attachez-vous bien, ça décolle raide ! 

Calli, assistée par une toute nouvelle technologie, doit se lancer à la recherche des responsables du sabotage du lancement de la fusée à Wallops. Elle découvre aussi, non sans malaise, que toute son existence a été prédéterminée depuis sa naissance. 

Une personne vraiment tordue, Neva Rong, souhaite qu’elle échoue dans sa quête et fera tout pour lui nuire. La partie est risquée et les conséquences risquent d’être lourdes pour toute la planète, et même au-delà. Chase, transformée en « Wonder Woman bionique », devra partir en mission spatiale.

Dans l’espace !

En entrevue téléphonique depuis Boston, Patricia Cornwell explique que le plus gros défi, pour l’écriture de ce véritable « page-turner », était justement d’envoyer le capitaine Chase dans l’espace.

« Je me documente très sérieusement et j’essaie de faire moi-même la plupart des choses que je vais écrire. Par exemple, si un personnage pilote un hélicoptère, j’apprends à en piloter un. Même chose pour la plongée sous-marine ou la moto. Mais on ne peut pas tout simplement décider de monter à bord d’une fusée et partir dans l’espace ! »

« Mon plus grand défi était de faire la recherche, à partir de la réalité virtuelle, de simulateurs, en discutant avec des astronautes et en visitant des sites comme le Kennedy Space Center. Je suis allée sur la plate-forme verticale de lancement où les astronautes montent à bord des fusées. J’ai consacré beaucoup de temps aux recherches pour rendre tout cela plausible, mais c’était très excitant ! »


EXTRAIT  

« Si un algorithme ou un programme quantique a un bug, la sentence sera sans appel. Un mauvais calcul, un paramètre mal défini, une erreur de code... et un avion de ligne autonome se fracasse dans les montagnes. Une fusée plonge sur un centre-ville. Un missile Hellfire revient à son expéditeur. Une attaque nucléaire est lancée. Si un pacemaker ou un capteur de glycémie reçoit un message erroné, c’est la crise cardiaque ou le coma assurés. Et si cela arrive à des membres bioniques, on se met à étouffer les gens qu’on aime au lieu de les enlacer ! »


L’auteure, qui était journaliste avant de devenir écrivaine, a des accès privilégiés auprès de certaines personnes ou de certains sites. « Je ne peux pas nécessairement voir tout ce que je veux, mais je peux en voir suffisamment pour pouvoir imaginer la suite », précise-t-elle.

Gagnant avec le temps la confiance de personnes haut placées à la NASA, à la CIA et aux Services secrets, dans l’Armée ou l’Armée de l’air, elle fait d’ailleurs réviser ses textes par ces experts pour s’assurer que ses descriptions sont adéquates, et qu’elle ne dévoile pas par inadvertance des informations confidentielles. 

Dans Orbite, l’écrivaine décrit des équipements très sophistiqués, et l’attention qu’elle porte aux moindres détails est hallucinante. « La première personne qui doit croire à mon histoire, c’est moi. Et je ne vais pas y croire si ce n’est pas précis, ou si je ne sais pas de quoi je parle. Si je n’y crois pas, vous n’allez pas y croire non plus. » 

Les dangers de la technologie

Elle s’inquiète des dérives possibles de la technologie. « En faisant la recherche pour le capitaine Chase, j’ai fait des trouvailles sur des technologies qui pourraient être utilisées dans l’univers de Scarpetta. Les dangers qui planent ne guettent pas seulement Chase ou un enquêteur de la NASA. Ces problèmes vont surgir de toute part, et les gens devront y faire face. »

« Il y a des choses qui peuvent tuer des gens, aujourd’hui, et que nous ne connaissions pas il y a dix ans », observe-t-elle. « Il faut se demander comment cela sera détectable lors d’une autopsie, par exemple. Ou s’il survient un décès dans l’espace, que se passera-t-il ? Je n’entre pas dans ces sujets dans le roman Orbite, mais ce sera le cas dans mon prochain Scarpetta. Tout cela ouvre les portes d’un nouvel univers et de nouvelles histoires à raconter. »


  •  Patricia Cornwell est connue dans le monde entier pour la série Kay Scarpetta, traduite en 36 langues dans plus de 50 pays.  
  • Pour écrire la nouvelle série du capitaine Chase, elle a passé deux années sur la base même où travaille son héroïne, le Langley Research Center de la NASA, pour se familiariser avec la technologie spatiale et la robotique.