/weekend
Navigation

The Legend of Zelda, Skyward Sword : la rédemption d’un héros

0717 WE - jeux
Photo courtoisie, Nintendo

Coup d'oeil sur cet article

Dix ans après sa sortie initiale, The Legend of Zelda : Skyward Sword s’offre aujourd’hui un remaster destiné à la Nintendo Switch. L’occasion parfaite de revisiter ce chapitre injustement mal-aimé des aventures de Link avec toutes ses qualités... mais également quelques défauts malheureusement bien tenaces.

Peu de jeux ont été aussi polarisants que The Legend of Zelda : Skyward Sword depuis sa sortie, en 2011. Le changement radical de ton et de mécaniques d’utilisation ainsi que son intrigue étonnamment linéaire ne sont que quelques-unes des caractéristiques prisées par certains, honnies par d’autres. 

La poussière engendrée par ce débat semblant désormais bel et bien retombée depuis un moment déjà, le remaster offert aujourd’hui risque d’être accueilli plus chaleureusement. Les fans de l’original s’y précipiteront, alors que ceux qui en gardent un souvenir moins tendre pourront soit passer leur tour, soit le revisiter, cette fois-ci en connaissance de cause. 

Car c’est une copie presque conforme que Nintendo nous livre, simplement davantage éclatante et léchée dans son rendu visuel. Il ne s’agit donc pas d’une refonte complète comme l’a fait Capcom, par exemple, des premiers chapitres de la saga Resident Evil. Une nuance subtile, mais importante. 

Et c’est, d’un certain point de vue, tant mieux ainsi. On aime particulièrement l’aspect rétro, voire nostalgique, des graphiques et l’esthétique tranchant avec celle de Breath of the Wild, la plus récente offrande sur console. 

Pour le meilleur... et pour le pire

Ce qui marchait à l’époque, donc, marche encore davantage aujourd’hui. On n’a qu’à penser à certains temples et donjons particulièrement inventifs, à l’intrigue franchement prenante et à ce monde fantastique haut perché dans le ciel, au-delà des nuages. D’ailleurs, le tout est cette fois-ci moins bavard qu’à l’origine, certains dialogues et tutoriels ayant été (heureusement) raccourcis ou même retranchés. 

Mais ça, ça veut également dire que certaines failles de l’époque sont toujours présentes. C’est surtout vrai pour les mécaniques d’utilisation, talon d’Achille de Skyward Sword. Certes, elles ont été peaufinées ; elles demeurent tout de même bancales et souvent approximatives. 

On avoue avoir eu un mal fou à utiliser les capteurs de mouvement des Joy-Cons pour manier épée et autres lance-pierres, le gyroscope devant constamment être recalibré. Heureusement, une solution de rechange est désormais disponible, permettant aux joueurs d’utiliser le support à Joy-Cons ou encore les manettes de type plus classique.   

  • The Legend of Zelda: Skyward Sword (4/5)   

Maintenant offert sur Nintendo Switch