/sports/others
Navigation

Laval accueillera l’élite de l’athlétisme québécois

Des championnats d’épreuves combinées et provinciaux

Ghina Moumou
Photo courtoisie Ghina Moumou, du club d’athlétisme Dynamique de Laval, sera à surveiller aux championnats des épreuves combinées.

Coup d'oeil sur cet article

Une centaine d’athlètes benjamins et cadets seront au grand rendez-vous des Championnats québécois de pentathlon benjamin et cadet et de la CADL Invitation le 24 juillet au nouveau stade d’athlétisme Claude-Ferragne à Laval.

Sur la piste, les athlètes qui proviendront de plusieurs clubs d’athlétisme de la Belle Province rivaliseront sur les 80 m haies benjamins (H et F) et cadets (F). Les cadets garçons se mesureront sur 100 m haies. En demi-fond, les benjamins et les cadets (F) auront à négocier sur 800 m tandis que chez les garçons, les coureurs devront en découdre sur 1000 m. 

Ces athlètes âgés de 13 à 15 ans promettent aussi d’en mettre plein la vue sur les épreuves de pelouse alors qu’ils laisseront jusqu’à leur dernière once d’énergie au saut en longueur et au saut en hauteur. L’aire de lancer du poids accueillera les spécialistes de lancer du poids.

CADL Invitation

Hôte de ces championnats, le Club d’athlétisme Dynamique de Laval (CADL) présentera simultanément sa compétition Invitation, destinée aux athlètes benjamins à seniors, où une multitude d’épreuves se succéderont tout au long de la journée.

Championnats provinciaux

Chose assurée, les instances du CADL n’ont guère le loisir de se reposer sur leurs lauriers en ce retour de pandémie. 

L’équipe menée par la présidente Lyne Carry retroussera encore ses manches pour accueillir plus de 150 athlètes à l’occasion des Championnats provinciaux benjamin-cadet et juvénile les 6, 7 et 8 août, toujours au stade Claude-Ferragne. 

D’ailleurs, cette piste située derrière l’école secondaire l’Odyssée-des-Jeunes dans le quartier Auteuil accueillera les épreuves d’athlétisme lors de la 55e finale provinciale des Jeux du Québec en juillet 2022. 

Cette nouvelle infrastructure a été réalisée au coût de 6,6 M$ et elle a été nommée en hommage à celui qui a obtenu le 12e rang au saut en hauteur aux Jeux olympiques de Montréal à l’été 1976. Il a aussi foulé la première marche de l’estrade d’honneur aux Jeux du Commonwealth en 1978.  

« Nous sommes privilégiés de bénéficier de modernes installations. Nos athlètes peuvent s’entraîner dans un environnement idéal à la quête de la haute performance. Aussi, ces nouveaux équipements permettent au club d’envisager la tenue de compétitions nationales », fait part Mme Carry. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.