/news/green
Navigation

Déluge du Saguenay: ce qui s’est produit était «inimaginable»

Coup d'oeil sur cet article

Il y a 25 ans le Québec vivait une de ses catastrophes naturelles les plus marquantes avec le déluge du Saguenay. Le 19 et le 20 juillet 1996, la pluie intense et la crue des rivières ont provoqué un véritable déluge en arrachant presque tout sur son passage.

• À lire aussi: Il y a 25 ans, le déluge du Saguenay

• À lire aussi: À quand le prochain déluge?

À l’origine de la catastrophe, des précipitations soutenues et surtout incessantes pendant trois jours, se souvient l’ex-maire de Saguenay, Jean Tremblay.

En entrevue à LCN, celui qui travaillait comme notaire à l’époque se rappelle des heures avant que les inondations ne commencent. 

«Habituellement, on a une tempête là il n’y en a pas eue. Il s’est mis à pleuvoir, mais une pluie intense. Normalement, plus elle est intense, moins elle dure longtemps, parfois 20 minutes, là ça duré trois jours! Je me souviens de l’un des mes amis qui était partis en vacances... il avait une piscine hors terre, j’allais chez lui régulièrement pour vider sa piscine parce qu’elle débordait», raconte l’ex-maire. 

Ce qui s’est produit par la suite était «inimaginable», souligne M. Tremblay. 

  • Écoutez l'entrevue de Jean Tremblay avec Vincent Dessureault sur QUB Radio:   

Des barrages arrachés, des maisons déplacées, éventrées; le désastre était immense. 

«Il y avait une petite rivière dans le secteur Arvida de peut-être 2 mètres, pas plus que ça. Cette rivière-là, a envahie un quartier, mais de façon extraordinaire!»

Même la voûte de la Caisse populaire Desjardins a disparu emportée par l’eau, pour être retrouvée un mois plus tard, soit le 15 août 1996. 

Photo d'archives courtoisie Mikaël Lalancette

«J’ai vu une souffleuse à neige tourner dans la rivière. La force du courant... on sait que c’est fort, mais on l’a réalisé comme jamais», détaille-t-il.  

En 48 heures, il est tombé 275 mm de pluie sur le Saguenay-Lac-Saint-Jean et une partie de la Côte-Nord, du jamais-vu pour Environnement Canada. 

Le déluge a fait dix morts, dont deux enfants qui dormaient dans leur chambre au sous-sol lorsqu’une coulée de boue a envahi leur domicile. 

De nombreux efforts ont été faits par toute une communauté pour les secourir, sans résultat. 

À VOIR AUSSI