/sports/jo
Navigation

Jeux olympiques: Miranda Ayim et Nathan Hirayama seront les porte-drapeaux

Jeux olympiques: Miranda Ayim et Nathan Hirayama seront les porte-drapeaux

Coup d'oeil sur cet article

La joueuse de basketball Miranda Ayim et le membre de l’équipe de rugby à sept Nathan Hirayama seront les deux porte-drapeaux du Canada pendant la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Tokyo, a annoncé le premier ministre Justin Trudeau lundi.

• À lire aussi: Jeux olympiques 2020: deux premiers cas de COVID-19 parmi les sportifs logés au village olympique

• À lire aussi: Jeux olympiques: voici nos 66 athlètes québécois à Tokyo

Ayim en sera à une troisième participation aux Olympiques, elle qui était à Londres en 2012 et à Rio en 2016. La formation de l’unifolié, qui est actuellement quatrième au classement mondial de la FIBA, avait alors respectivement terminé huitième et septième. Elle a annoncé, plus tôt cette année, qu’elle allait prendre sa retraite après ce tournoi olympique.

Jeux olympiques: Miranda Ayim et Nathan Hirayama seront les porte-drapeaux
Photo d'archives Agence QMI

«Je me sens incroyablement honorée de mener [le contingent] d’Équipe Canada aux côtés de Nathan lors de la cérémonie d’ouverture et de représenter non seulement mes collègues-athlètes d’Équipe Canada, mais aussi la plus grande Équipe Canada: notre nation, a dit Ayim dans un communiqué. La dernière année et demie a exigé un haut niveau de travail d’équipe, et les Canadiens d’un océan à l’autre ont fait preuve d’unité, de camaraderie et de sacrifice — un véritable esprit d’équipe.»

Un privilège

Cocapitaine de l’équipe de rugby en compagnie d'Harry Jones, Hirayama est le meneur de tous les temps au chapitre des essais pour le Canada dans l’histoire de ce sport, avec 147.

Jeux olympiques: Miranda Ayim et Nathan Hirayama seront les porte-drapeaux
AFP

Le rugby à sept fait une deuxième apparition aux JO après Rio, il y a cinq ans. Si la formation féminine avait décroché le bronze, les hommes n’étaient pas parvenus à se qualifier.

«Je comprends à quel point c'est un privilège et un honneur de faire cela, a lancé Hirayama. C'est quelque chose que je n'ai même jamais rêvé de faire, et le faire avec Miranda est une chose vraiment spéciale. J'ai appris à la connaître par texto au cours de la dernière semaine et demie, et juste la regarder et voir sa carrière et tout ce qu'elle a fait, c'est assez spécial de le faire avec elle.»

La cérémonie d’ouverture aura lieu vendredi matin à 7 h, heure du Québec.

À VOIR AUSSI